Alfa Romeo : sportivité et environnement au pinacle


  • Publié le mercredi,28 septembre , 2016 á 6:03 | Dans la catégorie : Actualités, Alfa Romeo, Paris, Salon

    Par Patrick Hayot

  • Mondial de l'automobile 2016 - Paris - Porte de Versailles

    Nouveautés – Il faut battre le fer tant qu’il est chaud. Tel est l’adage populaire que conjugue à merveille le constructeur italien qui mise tout sur l’élargissement de l’offre pour sa Giulia.
    Le Mondial de Paris sera pour lui l’occasion de combler le trou de puissance dans l’offre essence avec la sportive Veloce animée par le tout nouveau 4 cylindres 2.0 turbo tout alu qui développe une puissance de 206 kW (280 ch) à 5250 tr/mn et un couple maximal de 400 Nm à 2250 tr/mn. Il se place de fait entre le 147 kW (200ch) de même cylindrée et le 2,9 litres de 375 kW (510 ch) de la pétillante Quadrifoglio. Il se caractérise par son système électrohydraulique MultiAir de gestion des soupapes, par son système de suralimentation « 2-en-1» et son injection directe haute pression (200 bars). L’ensemble a été développé pour assurer une réponse des plus rapides tout au long de la courbe de couple. Au bénéfice des performances bien sûr, mais aussi de l’efficience énergétique.
    Afin de faire passer le tout au sol, Alfa Romeo la dote du tout nouveau et innovant système de transmission intégrale Q4.
    Celui-ci comprend une boîte de transfert active dotée d’une technologie d’embrayage actif avancée. Elle assure une conduite extrêmement dynamique mais aussi une consommation maîtrisée.
    Dans le détail, le système Q4 anticipe la perte d’adhérence des roues, en se basant sur les infos délivrées par les capteurs d’accélération latérale et longitudinale, l’angle de braquage des roues et le capteur d’embardée.
    Dans des conditions normales, la Veloce est une propulsion et se comporte comme telle puisque 100 % du couple vont au train arrière. En cas d’approche de la limite d’adhérence, le système transfère en temps réel jusqu’à 60% du couple au train avant. Afin d’assurer la plus grande rapidité de réaction dans la répartition du couple, le système exploite un sur-glissement mécanique élevé (jusqu’à 2,5%) entre chaque train. Le conducteur peut en varier le mode suivant le sélecteur Alfa DNA.
    Ce différentiel électronique Q4 reste compact et léger puisque l’augmentation de poids est d’à peine près de 60 kg par rapport à la version 2 roues motrices.
    Veloce bénéficie d’une boîte automatique à 8 rapports.
    Ces derniers sont certes différents, mais cette transmission équipe également la nouvelle Veloce Diesel qui coiffe ainsi cette offre. Elle se dote du nouveau 4 cylindres 2,2 JTDm turbo diesel tout alu. Doté du système d’injection MultiJet II de dernière génération avec « Injection Rate Shaping (IRS) » pouvant atteindre des pressions de fonctionnement de 2000 bars, il reçoit aussi un turbo à géométrie variable et à commande électrique qui assure des temps de réponse extrêmement réduits et arbre d’équilibrage. Evolution du 132 kW (180 ch), il développe désormais 155 kW (210 ch) à 3500 tr/mn pour un couple maximal de 470 Nm à 1750 tr/mn. Tout comme la Veloce essence, la transmission est confiée au différentiel électronique Q4.
    Du sport au menu, mais aussi de rester politiquement plus que correct en proposant une version « écolo ».
    Dénommée « AE » pour Advanced Efficiency et identifiable à son logo spécifique sur le coffre, cette Giulila « propre » est proposée avec la finition Pack Business et a pour base mécanique le 2.2 JTDm turbo-diesel de 132 kW (180 ch) couplé à la boîte auto aux 8 rapports spécifiques à sa mission. Elle reçoit une soupape EGR à basse pression, intercooler air-eau et circuit de refroidissement additionnel. Sur le plan dynamique, AE voit sa hauteur de caisse diminuée de 5 mm, des roues en alliage exclusives et aux pneumatiques spécifiques de 205/60 R16 à faible résistance au roulement. Son efficacité aérodynamique est tellement optimisé que son coefficient de pénétration dans l’air, le sacro-saint Cx, gagne encore 2 points, passant ainsi de 0,25 à 0,23.
    Le but est atteint avec une consommation annoncée de 4,2 l/100 km et seulement 99g/km de CO2 en cycle mixte. Les performances sont cependant au rendez-vous avec une vitesse de pointe de 230 km/h et un temps de 7,2 s pour passer de 0 à 100 km/h. (source / photos  ©2016 Alfa Romeo)

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • F1 – Alfa Romeo, le retour !
    Nouveauté 2018 – C’était dans l’air depuis quelque temps déjà et à l’aube de la saison 2018, la nouvelle...
  • ST suspensions – Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio
    Équipement – Avec Giulia, Alfa Romeo a frappé vraiment fort ! Outre une image identitaire forte, le constructeur italien...
  • Alfa Romeo – La Stelvio se démocratise sous les 40.000 euros
    Commercialisation – En plein renouveau, Alfa Romeo a clairement des visées sur le premium allemand. Avec un retour à...
  • Alfa Romeo – Tarif de lancement de la Stelvio
    Commercialisation – Après la version Quadrifoglio, dévoilée en première mondiale à Los Angeles en novembre dernier; la « First Édition »...
  • Les commentaires sont fermés.