Audi TT offroad concept Audi TT offroad concept

Audi TT offroad concept


  • Publié le samedi,19 avril , 2014 á 3:45 | Dans la catégorie : Audi, Marque, Pékin, Salon

    Par Patrick Hayot

  • On peut enfin mettre un nom sur les dessins du concept dévoilé il y une dizaine de jours. Autant avouer qu’il perd un peu de sa superbe, mais c’est souvent le cas entre le dessin et la mise à la taille réelle. On ne manque cependant pas déjà d’être surpris par le nom qui qualifie ce crossover : TT !
    Ainsi Audi prend pour base le roadster qui est de fait soit coupé ou cabriolet. De lui donner pour l’occasion et surtout d’affirmer le lien parental, les optiques, la calandre et les arches de roues de la récentre création dévoilée à Genève. Et pour bien faire le distingo, le suffixe Q n’apparaît pas au profit du terme offroad. Pour faire bref : on se ressemble, mais on ne se mélange pas !
    C’est donc un peu à l’image du marketing de Citroën qui, avec sa ligne DS, propose des « produits décalés » que Audi se lance avec celui-ci à Pékin. Pas question cependant d’en faire une marque exclusive comme le fait le constructeur français, mais de proposer une « samla » entière tout en restant ainsi dans la famille. Et de s’attendre encore à plus étonnant avec une version offroad cabriolet dans quelque temps.
    Novateur sans être trop innovant, Audi dit ainsi créer le premier crossover compact coupé.
    Je ne vais pas revenir une fois de plus sur l’usurpation des termes par les constructeurs, mais de coupé, il n’en a que le patronyme car il s’agit plus d’une version 4 portes à hayon. Et si il est vrai que latéralement, le style y est au niveau du design des vitres, elles représentent 30% de la hauteur du véhicule, le montant C est assez épais et repoussé dans sa partie haute pour laisser place à la tête des deux occupants arrière. Joli coup de crayon !
    Ce pourrait être un futur modèle TT, rien n’est encore dit. Il y a de quoi car tout le monde s’attendait à un Q2 et que dans cette filiation, il y a justement Q3. Audi ne s’encache pas trop puisque, dans ces dimensions générales que sont les longueur, largeur et empattement, c’est du pareil au même ou très légèrement différent. Avec respectivement, 4,39 m, 1,85 m et 2,63 m, il fait pratiquement jeu égal. Par contre, et afin de justifier le terme coupé, sa hauteur est, avec 1,53 m, 8 cm inférieure à Q3.
    « Avec l’Audi TT offroad concept, nous montrons à quoi pourrait ressembler un nouveau modèle de la future gamme TT », déclare le professeur
    Ulrich Hackenberg, directeur du développement. « Elle associe le patrimoine sportif de la TT et les atouts d’un SUV compact d’Audi. Son entraînement hybride rechargeable permettant un chargement par induction constitue un grand pas sur la voie de la mobilité de l’avenir.- C’est en toute connaissance de cause que nous présentons l’Audi TT offroad concept en Chine, qui est un peu notre second marché national, car elle représente la mobilité urbaine de demain par sa durabilité, son dynamisme, son intelligence et son interconnexion. »
    En résumé, le look de la nouvelle TT, le châssis de la Q3… La banque d’organe a encore bien fonctionné et n’est pas prête de s’arrêter.
    En mécanique, le principe est le même et de trouver dans ce TT offroad concept, le 2 litres TFSI d »une puissance de 215 kW (292 ch) et développant un couple de 380 Nm. En complément de ce moteur thermique, Audi a placé une unité électrique à l’avant et une autre à l’arrière. Sans liaison mécanique entre, TT offroad concept est potentiellement à 4 roues motrices.
    Au détail, le 2.0 TFSI est couplé via un embrayage de séparation à un moteur électrique qui développe une puissance de 40 kW et un couple de 220 Nm. Celui-ci est composé de disques minces et intégré à la transmission à double embrayage à six rapports e-S tronic qui transfère le couple moteur aux roues avant. Le second moteur électrique est, pour rappel, totalement indépendant du premier. Situé sur l’essieu arrière, il délivre 85 kW et 270 Nm.
    L’accumulateur lithium-ion à refroidissement liquide composé de huit modules est placé devant l’essieu arrière afin de préserver un équlibre de l’auto. La répatition du poids est ainsi de 56/46. Il stocke 12 kW, ce qui autorise une autonomie de 50 km en mode full électrique.
    Lors de son pelin emploi, le conducteur dispose d’une puissance cumulée de 340 kW (462 ch) et d’un couple de 870 Nm. L’accélération est franche et il abat le 0 à 100 km/h en 5,2 s pour une vitesse limitée à 250 km/h. Plus politiquement correct, en report de sa consommation électrique, il se contente de 1,9 l aux 100 km, soit 45 gr de CO2 par km. L’autonomie totale est de 800 km. (source / photos – infographie Audi)

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Audi A7 Sportback, grandeur… intérieure
    Nouveauté – Pour cette seconde génération, si la recette ne change pas, le style lui s’inspire profondément du concept...
  • Francfort – Audi RS 4 Avant
    Nouveauté – En 1999, apparaissait ce qui était à considérer comme un « ORNI » (Objet Roulant Non Identifié) tant le...
  • Audi A8, un pas de plus vers la voiture autonome
    Nouveauté – Signe des temps, l’accent de la communication est de plus en plus souvent mise sur l’aspect technologique...
  • Audi – Un second e-tron produit à Forest
    Production – Après le retrait partiel des chaînes de montage de la A1, le site bruxellois de Forest (Audi...
  • Les commentaires sont fermés.