BRC 5.9 Sezoensrally : La passe de 5 pour Loix


  • Publié le dimanche,22 mai , 2016 á 9:11 | Dans la catégorie : BRC, Peugeot, Škoda, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Il est très désagréable de le dire alors que le championnat vient de passer le cap de la mi-saison, mais Loix est à nouveau champion de Belgique des rallyes 2016. En fait, pour se voir confirmer du titre, il ne lui manque que 6 points. Et encore, ce cas de figure est dans le pire des cas, c’est-à-dire si Fast Freddy abandonne à Ypres, Omloop, East Belgian et le Condroz, encore que ce dernier ne soit pas au calendrier de l’importateur Skoda et que Princen remporte cet ensemble.
    En réalisant 9 des 15 scratchs possibles, Freddy avait la main mise sur l’épreuve dès le premier tiers de celle-ci. Un pilotage parfait, une fiabilité parfaite… Et au final, une avance de 50s sur son suivant. Que du bonheur !
    « D’habitude, je démarre toujours un peu moins bien que Kris, mais cette fois, j’étais décidé à attaquer dès la première spéciale. En première boucle, j’avais l’avantage de disposer d’une route plus propre. Au deuxième passage, je savais que je devrais composer avec les graviers ramenés par les voitures de la catégorie Historic. Mon plan a parfaitement fonctionné puisque nous avons terminé la première boucle avec une avance de 22″. Finalement, ce fut même la victoire la plus facile de la saison puisque nous n’avons jamais été menacés. L’avantage, c’est que je pourrai attaquer à fond à Ypres. Même un score vierge dans le Westhoek ne serait pas dramatique dans l’optique du titre, » souriait Freddy Loix.
    Éternel second, ou presque, Kris Princen n’a jamais été une menace pour le pilote Skoda. Il a même dû se battre pour la seconde place et ce n’est que parce que Vincent Verschueren part à la faute dans la 12ème des 15 spéciales, qu’il hérite de celle-ci. Autant dire que ça a été la déception pour tous. Même nous, comme suiveurs, que de regret de ne plus voir ce duel à la seconde que l’on a vécu depuis le début de saison. Les affres d’un second score vierge après la sortie au Rallye de Wallonie semble avoir des répercussions sur la performance d’ensemble du duo Princen / Peugeot.
    Un ton en-dessous, la menace est effectivement venue alors du second pilote Skoda. Avec l’honnêteté qu’il se doit, Kris le reconnaît humblement :  « J’ai donné tout ce que je pouvais. Nous avons pris des risques. Dans la spéciale de Steenberg, j’ai failli sortir trois fois. Et pourtant, je ne parvenais pas à faire les mêmes chronos que Freddy. Nous devons reconnaître que nous sommes un peu courts. »
    Quant à Verschueren, l’explication de son écart de trajectoire interpelle :  « Dans le dernier virage, j’ai dû faire un écart à cause d’une taque qui s’était détachée. J’ai dévié de ma trajectoire et la voiture a décroché brutalement. Nous sommes sortis de la route en marche arrière. J’ai cru que ma course s’arrêtait là. Mais après une petite minute, nous avons réussi à repartir. Sans cette faute, nous aurions battu Princen malgré nos problèmes de surchauffe lors de la deuxième boucle. »
    Il termine cependant que 4ème car l’Irlandais Stephen Wright, copiloté par Eddy Smeets, a fait une belle prestation au volant de sa Ford Fiesta R5.
    « Je n’aurais jamais cru pouvoir réaliser ce résultat. Surtout que nous avons battu Patrick Snijers, réalisant au passage un meilleur temps. C’est un résultat inespéré. » Vu la nouvelle monture, c’est vrai, mais il y a douze mois, il était déjà monté sur la dernière marche du podium.
    Snijers, pour la première fois secondé par Cindy Verbaeten, termine 5ème : « Je ne peux pas être mécontent de notre course. Il ne faut pas oublier que je n’avais plus roulé depuis quasiment un an et que je connaissais très peu la Fiesta R5. Loix, Princen et Verschueren ont plus d’un an d’expérience en R5. Je manquais simplement de rythme. J’espère malgré tout pouvoir aligner cette Fiesta R5 Evo à Ypres. »
    Derrière les ténors de la catégorie R5, Guino Kenis plaçait au sixième rang sa Mini WRC, entièrement révisée. Il devançait Tom Van Rompuy, Steve Bécaert et Hein Jonkers. Le top 10 était complété par Patrick Diels, lauréat de la M Cup.
    Du côté des Juniors, Polle Geusens était clairement le plus rapide. Mais en début de course, le pilote de Lommel était ralenti par des soucis d’injecteurs. Jelle Vermeire rencontrant aussi des soucis de moteur et de freins, Romain Delhez remportait aisément le classement du Junior BRC ainsi que le BRC Award. En Historic, personne n’a été en mesure d’inquiéter Dirk Deveux, qui imposait sa Ford Escort malgré une erreur dans l’ultime spéciale. Robin Maes terminait deuxième devant Stefaan Prinzie. (source BRC / photos T Henssen / BRC)

    , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Une 3ème place pour clôturer la saison de Freddy Loix et Johan Gitsels
    Team info – BRC 8.9 East Belgian Rally – Škoda remporte le titre Constructeurs grâce à la fiabilité et...
  • Loix, Gitsels et Škoda font l’impasse sur l’Omloop van Vlaanderen
    Team info – BRC 7.9 – Disputé ce week-end, l’Omloop van Vlaanderen, 7e des 9 épreuves du Championnat de...
  • Kenotek Ypres Rally : le Top 5 en 30 sec !
    YPRES – Inscrite au championnat d’Europe des rallyes, l’épreuve belge voit ses candidats à la victoire augmenter en nombre...
  • Freddy Loix veut encore améliorer son propre record
    YPRES RALLY – Freddy Loix (Škoda Fabia R5) sera-t-il en mesure de réécrire une fois encore l’histoire et d’améliorer...
  • Les commentaires sont fermés.