BRC – Sébastien Bedoret : « Je veux provoquer la chance ! »


  • Publié le dimanche,29 octobre , 2017 á 9:55 | Dans la catégorie : Actualités, BRC, Rallye, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Team info – BRC 9.9 Rallye du Condroz – Le premier week-end de novembre, la fièvre du rallye envahira la région de Huy lors du traditionnel Rallye du Condroz. Une fois encore, la finale du Championnat de Belgique accueillera les spectateurs par dizaines de milliers. Parmi les équipages au départ, les jeunes Hennuyers Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq vont tenter un pari fou : celui de coiffer la couronne de Champion de Belgique Junior… alors que la mission paraît impossible.
    Ils décomptent les jours, à l’image de deux enfants attendant la St-Nicolas. Dans un semaine environ, Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq seront au départ du Rallye du Condroz sur leur Peugeot 208 R2 de l’équipe Pevatec. Dans le paysage du sport automobile belge, l’épreuve hutoise est un rallye à part. Grâce à son ambiance et sa popularité, tout d’abord. Les spectateurs déambulant par milliers dans le parc d’assistance, un vin chaud ou un pain saucisse à la main, participent largement à la fête. Grâce à son côté sportif aussi. Disputé le premier week-end de novembre, le Rallye du Condroz est l’un des plus difficiles à cause des conditions météo délicates que l’on y rencontre le plus souvent. Pluie, boue, feuilles mortes, brouillard… Tous ces éléments ont fait de la classique hutoise un monument !
    A 22 ans, Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq prendront part à ce rallye pour la troisième fois. « Avec Sébastien, nous avons un très bon souvenir de nos deux premières participations », glisse le copilote. « Tant avec la Renault Twingo R2 en 2015 qu’avec la Peugeot 208 R2 l’an dernier, nous avions rejoint l’arrivée. Comme on l’a vu à l’East Belgian Rally, où nous avons construit notre victoire sur les spéciales détrempées en début de journée, Sébastien aime les conditions délicates où il faut beaucoup improviser. En 2016, il découvrait la Peugeot 208 R2 et nous avions signé des chronos très proches des meilleurs R2 le dimanche. Depuis, nous avons plus d’expérience de la voiture et nous avons beaucoup appris en Championnat d’Europe. Nous espérons donc jouer la victoire dans notre catégorie. »
    Mais le pilote de Donstiennes nourrit une autre ambition. « Mathématiquement, j’ai encore une petite chance de devenir Champion de Belgique Junior », explique-t-il. « Ce n’était pas mon objectif en début de saison : j’avais décidé de me concentrer sur mon programme européen et j’ai d’ailleurs manqué plusieurs rallyes belges. Mais grâce à ma troisième victoire en Junior à l’East Belgian Rally, je suis toujours en lice. Pour coiffer la couronne, il faut que je gagne en Junior et que je marque 14 points bonus, qui sont attribués lorsque l’on signe le meilleur temps de la catégorie dans une étape spéciale. Sachant qu’il y a 18 chronos seulement au programme, c’est pratiquement mission impossible… Mais tant qu’il subsiste un espoir, aussi petit soit-il, je veux provoquer la chance ! »
    En soi, cela signifie que Sébastien et Thomas vont devoir adapter leur stratégie. « Généralement, on commence un Condroz prudemment et on hausse le rythme peu à peu », explique Sébastien. « Cette fois, je ne pourrai pas me le permettre car, s’il me manque un ou deux points dimanche soir, je ne veux pas regretter d’avoir débuté trop prudemment. La concurrence sera redoutable, comme toujours lors de ce rallye très populaire, et il est possible que certaines spéciales soient neutralisées… Je vais donc attaquer d’emblée. Evidemment, ce sera un peu du « ça passe ou ça casse » et le risque d’une sortie de route sera plus élevé. On le sait… Mais si je parviens à rejoindre l’arrivée comme ça, la satisfaction n’en sera que plus grande. De toute façon, ne j’ai rien à perdre ! »
    Au niveau technique, la Peugeot 208 R2 personnelle n’étant pas réparée suite à un bris de moteur, c’est de nouveau à l’équipe Pevatec que Sébastien et son entourage ont fait appel pour louer une autre lionne. Quant aux pneumatiques utilisés, ce seront des Pirelli. « Ce sont les mêmes pneus qu’en Championnat d’Europe et nous savons que nous pourrons compter sur les conseils très avisés de Caren Burton, excellent pilote à ses heures et distributeur de la marque en Belgique », poursuit Thomas. « Ce défi est complètement fou… Et c’est en même temps ce qui le rend excitant ! »
    Avec l’enthousiasme de leur jeunesse, mais en essayant de faire preuve aussi de sagesse, Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq tenteront donc l’impossible challenge à Huy. Y parviendront-ils ? Réponse les 4 et 5 novembre prochains en bord de Meuse !
    Communication Team / R Venant
    Sébastien Bedoret / Thomas Walbrecq, Peugeot 208 R2, East Belgian Rally 2017, 1er BRC Junior, Rallye du Condroz preview,
    Photo ©2017 Q Champion

    , , ,

    La rédaction vous propose...

  • BRC 9.9 Rallye du Condroz – Victoire pour Princen, titre pour Verschueren
    Leader depuis la quatrième spéciale du rallye, Kris Princen a remporté sa troisième victoire au Rallye du Condroz, devenant...
  • BRC – Cédric Cherain : « Gonflé à bloc en vue du Condroz ! »
    Team info – BRC 9.9 – Vainqueur de l’édition 2016 de l’East Belgian Rally, avant-dernière manche du championnat de...
  • BRC – La Skoda Fabia R5 BMA de Kris Princen et Peter Kaspers renoue avec la victoire !
    8.9 East Belgian Rally – Disputée dans la région de Saint-Vith, l’avant-dernière manche du championnat de Belgique des rallyes...
  • BRC – Sébastien Bedoret : Troisième succès en Junior
    Team info – BRC 8.9 – En enlevant sa troisième victoire en Junior à l’East Belgian Rally, Sébastien Bedoret...
  • Les commentaires sont fermés.