Citroën face à l’évidence de son avenir sportif


  • Publié le samedi,21 novembre , 2015 á 5:24 | Dans la catégorie : Citroën, DS, Formula E, Sport, WRC, WTCC

    Par Patrick Hayot

  • Entre prétentieux et perspicace, il n’y a que quelques lettres à changer. Toujours est-il que votre site avait partiellement raison quant à l’avenir du Citroën Racing version 2016. De constater qu’effectivement, l’engagement en FIA e-Formula avec Virgin aurait une incidence sur le programme sportif du constructeur français.
    Commençons par le WTCC où l’absence de Sébastien Loeb dans la structure officielle 2016 n’est pas une surprise pour nous. On l’a dit, il s’y ennuie et pour un gars de sa trempe qui vit posément à 200 à l’heure, le format de ces courses tourisme l’a miné. Le défi Peugeot est donc logique. Le Dakar sera son nouveau terrain de chasse pour le début de l’année. Quant à la suite de sa participation en rallye-raid, tout dépend de la politique Peugeot puisque, curieusement, il a été annoncé par la maison-mère que le circuit serait son orientation et qu’il n’a pas encore confirmé l’engagement total de Loeb dans tout le championnat rallye-raid !
    Il y a donc presque un non-sens quant à la réalité des faits. On attend donc avec impatience la déclaration officielle.
    On voit aussi que Ma Qing Hua reste sur le carreau en WTCC qu’il n’a pas été retenu dans le team officiel pour la saison 20161. Seul  José María López et Yvan Muller en seront les porte-drapeaux. La porte reste cependant ouverte quant à la fourniture de la C-Elysée au Sébastien Loeb Racing qui pourrait faire rouler ainsi Mehdi Bennani, comme cette saison et qui peut encore remporter le Trophée Yokahama des indépendants la semaine prochaine, épaulé par Ma.
    La victime attendue est donc le programme WRC.
    La logique est pourtant implacable puisque la DS3 n’est pas dans l’état actuel des choses de rivaliser à la régulière avec la Volkswagen Polo. Ce ne sont pas les opportunités de terrain qui changeront la donne, même si elles ont masqué quelque peu le gouffre qui les séparent. Hyundai est d’ailleurs à la même enseigne pour 2016 et il faudra vraiment attendre 2017 pour voir le WRC reprendre des couleurs. C’est pourquoi, Citroën Racing se met en « veilleuse » et va surtout supporter… Quentin Gilbert en WRC 2. Belle promotion pour le champion Junior WRC car tous les indicateurs allaient vers Stéphane Lefebvre.
    En coulisse, la cellule rallye va se focaliser au développement de la future WRC 2017. Puisque rien n’est dit dans le communiqué, est-ce là que l’on va retrouver Lefebvre ?
    Normalement oui car il apprendra tout en s’assurant d’un job plus qu’intéressant car, si il quitte le giron français… on ne voit pas très bien où il pourrait aller alors qu’il a encore à apprendre. Tout est une histoire de patience. Et quand bien même, Toyota voudrait le récupérer l’an prochain, la situation est exactement la même.
    Quid de Meeke et Ostberg ?
    Il est clair qu’avec le programme de développement, il y en a un de trop. Meeke ayant plus qu’assuré ses prestations en cette fin de saison, tout plaide pour sa présence dans cet effectif… en intérim ?
    Si Citroën Racing a eu la courtoisie de publier ses futures priorités avec un Yves Matton toujours au commande, il reste bien des questions quant à l’avenir à long terme de Loeb et Lefebvre. C’est la vie ! (source / photos Citroën)Citroën Racing - 2016-2017 présentation -

    , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • WRC Rallye de Suède – Une journée « Ford »midable !
    WRC 2.14 – Jour 2 – Avec un ordre de départ défavorable aux premiers, on s’attendait à du changement....
  • WRC Rallye de Suède – Neuville remet une couche
    WRC 2.14 – Jour 1 – Deux tours, un jump et puis s’en va… gagner ! Ainsi, Thierry Neuville...
  • WRC Rallye de Suède – Neuville met la pression
    WRC 2.14 – Shakedown – Certes, c’est un exercice qui ne sert qu’à prendre la température, mais il faut...
  • WRC Rallye Monte-Carlo – Meeke… pour se donner des envies
    WRC 1.14 – Shakedown – Avec ses 3.350 m, on ne peut pas vraiment dire que cet « échauffement » soit...
  • Les commentaires sont fermés.