F1 – GP d’Australie – Vettel s’impose grâce à la stratégie !


  • Publié le dimanche,26 mars , 2017 á 12:53 | Dans la catégorie : Actualités, Circuit, F1, Ferrari, Honda, McLaren, Mercedes, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Course – On savait que le premier départ serait chaud, mais c’est sur un couac que débute enfin la saison 2017 avec un faux départ qui serait dû à un mauvais positionnement sur la grille de la Williams de Stroll, le nouveau venu. Un second départ est donc nécessaire pour que la campagne 2017 s’élance enfin avec comme spectateur indirect : Daniel Ricciardo !
    En effet, le pilote qui roule à domicile est tombé en panne lors du tour de mise en pré-grille et c’est sur une dépanneuse que sa Red Bull RB13 a été ramenée au stand. L’Australien n’est pas en veine puisqu’il avait déjà écopé d’une pénalité de 5 places pour changement de boîte de vitesses suite à sa sortie de piste en Q3 hier.
    C’est finalement avec 7 min de retard que le peloton s’élance à la suite de Lewis Hamilton qui a gardé l’avantage de sa pole position devant Vettel, Bottas et Raïkkönen. Derrière, le premier virage se passe sans encombre, alors que l’incident tant redouté se passe finalement au virage 12. Si Ericsson (Sauber C36) et Magnussen (Haas VF-17) ont la chance de repartir, mais avec un passage obligé pour ce dernier afin de remplacer sa roue crevée.
    La course bat son plein et de remarquer que si Hamilton imprime le rythme au volant de sa Mercedes, Vettel suit et démontre qu’il faudra compter avec la Ferrari. Et pendant ce temps, Ricciardo a rongé son frein avant de pouvoir enfin prendre part à la course. Ce qui fera avec 2 tours de retard.
    Au coeur du peloton, ça bouge avec un Massa (Williams) combatif en s’offrant le scalp de Grosjean (Haas). Par contre, pour Vandoorne (McLaren), c’est la soupe à la grimace puisqu »il est victime de soucis de passage de vitesses dans la descente des rapports.
    Pas le temps de s’apitoyer car devant, Vettel met la pression en réalisant le meilleur tour et de revenir sur le leader. Le temps d’un instant puisque celui-ci réplique aussitôt. Et juste derrière, les deux autres coéquipiers font de même, avec un léger avantage à Bottas qui creuse petit à petit le trou sur la Ferrari de Raïkkönen. Verstappen est bien là, mais il fait une course discrète. Visiblement, la Red Bull n’est pas la « flèche » que l’on attendait.
    Dès le 10ème tour, Vandoorne ouvre le bal des arrêts au stand. Un peu tôt en fait, mais il y connait à nouveau une boîte récalcitrante et d’y perdre pas mal de temps. Le Belge finira par repartir de faire tout pour rallier l’arrivée. Ce qu’il fera à la 13ème place. Dernier classé, il aura au moins la satisfaction d’avoir le meilleur temps des McLaren avec une MCL32 au package moins efficace que celui de Alonso. Ce dernier sera victime de sa suspension et après avoir chèrement vendu sa peau face à Ocon (Force India) et Hulkenberg (Renault) qui en a profité pour revenir. Alors dans le Top 10, l’Espagnol rentrait définitivement après avoir été déposé par ses deux comparses qui l’ont dépassés lors d’une attaque incisive du Français.
    Il vient allonger la liste des abandons puisque Ricciardo a cassé son moteur et qu’un peu plus tard, c’est Stroll qui après un écart de trajectoire, renoncera pour de bon.
    Mais le fait le plus important de ce Grand Prix d’Australie est à l’actif de Vettel qui rentre bien plus tard que Lewis Hamilton. Ce dernier, reparti juste derrière Verstappen est en fait « ralenti » par le pilote Red Bull. Déjà qu’il est difficile à attaquer, il est quasi impossible d’envisager un dépassement en bonne et dûe forme. Il lui faudra en effet attendre que le belgo-néerlandais passe au stand pour gagner la seconde place car, entre-temps, Vettel a fait de même, mais est reparti juste devant ce duo. Verstappen a bien tenté de le dépasser, mais peine perdue avec ses pneus trop usés.
    Les rôles se sont inversés, mais il est trop tard pour Hamilton. Il tentera bien de revenir, mais Vettel n’a pas faibli et a répliqué à chaque meilleur tour de son rival. S’en suivra une longue série de tours qui les mènera à l’arrivée avec un Vettel qui signe là une très belle victoire pour Ferrari. Hamilton, bon joueur félicitera son « ennemi », malgré la non-satisfaction de sa 2ème place. Il devait faire mieux !
    Mercedes a la grande satisfaction d’avoir misé sur Bottas. Le Finlandais a fait une course intelligente en repoussant la Ferrari de Raïkkönen (4ème) durant tout la course et de revenir en fin de celle-ci sur son chef de file. Quant à Raïkkönen, on peut se demander si la motivation n’a pas fait défaut un moment ou si c’est un problème physique que de piloter une F1 2017 plus rétive. En effet, il signe un cinglant 1:26.538 dans les derniers tours, tournant ainsi près de 2s plus vite que tout le monde. Il aura juste la satisfaction du tour le plus rapide en course. Ce qui aurait par ailleurs plu à Verstappen qui en demanda presque l’autorisation à son team pour le réaliser. Vu l’abandon de Ricciardo, la prise de risque était énorme et chez Red Bull on a assuré en n’entrant pas dans ce jeu. Et le « gamin » a obéit !
    Saluons la très bonne prestation de Antonio Giovinazzi (Sauber C34 Ferrari) qui a remplacé au pied levé Pascal Wehrlein et de finir à une très honnête 12ème place pour premier Grand Prix.
    Ferrari gagne… Il faudra confirmer en Chine dans 15 jours pour vraiment dire que la saison de Hamilton et Mercedes ne va pas être une promenade de santé. (photos ©2017 Mercedes-AMG Petronas Motorsport – W Wilhelm / Red Bull Content Pool ©2017 M Thompson, R Cianflone)


    Classement final (13 classés)
    Pos
    Pilote
    Véhicule
    Trs
    Dif 1er
    Pts
    15Sebastian VettelFerrari571:24:11.67225
    244Lewis HamiltonMercedes57+9.975s18
    377Valtteri BottasMercedes57+11.250s15
    47Kimi RäikkönenFerrari57+22.393s12
    533Max VerstappenRed Bull Racing57+28.827s10
    619Felipe MassaWilliams Mercedes57+1min23.386s8
    711Sergio PerezForce India Mercedes56+1 tr6
    855Carlos SainzToro Rosso56+1 tr4
    926Daniil KvyatToro Rosso56+1 tr2
    1031Esteban OconForce India Mercedes56+1 tr1
    1127Nico HulkenbergRenault56+1 tr0
    1236Antonio GiovinazziSauber Ferrari55+2 trs0
    132Stoffel VandoorneMcLaren Honda55+2 trs0
    NC14Fernando AlonsoMcLaren Honda50DNF0
    NC20Kevin MagnussenHaas Ferrari46DNF0
    NC18Lance StrollWilliams Mercedes40DNF0
    NC3Daniel RicciardoRed Bull Racing TAG Heuer25DNF0
    NC9Marcus EricssonSauber Ferrari21DNF0
    NC30Jolyon PalmerRenault15DNF0
    NC8Romain GrosjeanHaas Ferrari13DNF0

    , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

    Les commentaires sont fermés.