F1 GP de Barheïn – Bis repetita pour Vettel et Ferrari


  • Publié le dimanche,16 avril , 2017 á 7:18 | Dans la catégorie : Actualités, Circuit, F1, Ferrari, Hors-frontières, McLaren, Mercedes, Renault, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Course – Le départ du Grand Prix n’est pas encore donné que c’est déjà l’abandon pour notre compatriote Stoffel Vandoorne puisque sa McLaren connait à nouveau un soucis du côté de l’unité électrique. Ils seront donc 19 à y prendre part.
    Un magnifique départ et surtout de le chef du poleman qui réussit à conserver son bien et même à prendre un léger avantage sur… Vettel !
    En effet, le pilote Ferrari a réussit à s’imposer face à Hamilton dont la Mercedes a un peu trop patiné au départ. Tant et si bien qu’il était même sous la menace des deux pilotes Red Bull avec un Verstappen très incisif. Et si il ne prend pas l’ascendant sur Hamilton, il le fera sur son équipier Ricciardo quelque peu surpris. Mauvais départ par contre pour Räikkönen qui se laisse enfermé au premier virage par Massa et sa Williams.
    Iceman reprendra son bien 3 tours plus tard alors que les pilotes Mercedes se font chahutés par une concurrence ardue.
    C’est aussi le début d’une période faste en incidents en tout genre. Le premier a en faire les frais est Kevin Magnussen qui range sa Haas VF-17 à moteur Ferrari le long du rail alors qu’il évoluait à la 14e place.
    Et tout va aller très vite puisque Vettel rentre pour un changement de gommes, imité un tour plus tard par Verstappen qui se replace derrière l’Allemand de Ferrari. Et alors que c’est au tour de Räikkönen de faire de même, les feux jaunes clignotent au bout de la ligne droite.
    L’auteur de celui-ci n’est autre que Verstappen qui se retrouve en délicatesse avec ses freins et de venir mourir le nez de sa Red Bull dans les protections des murs du virage 4. C’en est fini de sa course. On est à peine remis de ce fait de course que Sainz vient harponner la Williams de Lance Stroll. Un peu beaucoup optimiste, le pilote de la Toro Rosso STR12 est venu prendre la corde en freinant bien tard. Stroll se rabat normalement alors que la roue avant gauche perce le flanc de la Williams et écrase le radiateur. Les morceaux volent. Stroll s’arête de suite alors que Sainz se rangera quelques 50 m plus loin, évitant l’ire de son adversaire.
    C’est en toute logique que la Safety Car entre en action. Du coup, tous les hommes de tête effectuent leur changement de pneus. Bottas a remis un set de super-tendres alors que Ricciardo et Hamilton ont opté pour des tendres. Et Vettel fait la bonne opération puisqu’il remonte en piste en tête devant Bottas, Ricciardo, Hamiton et dans une moindre mesure, mais auteur d’une très belle course, de Massa
    La relance est faite au 17ème tour, moment où un coup de tonnerre retentit dans la radio puisque Hamilton, ayant trop ralenti Ricciardo lors de son entrée dans le stands, va écoper d’une pénalité de 5s.
    Le Britannique repart le couteau entre les dents et de s’offrir le scalp de ses rivaux jusqu’à remonter à la seconde place. Il ne lui reste plus qu’à combler les 11s qui le séparent de Vettel après avoir purgé sa sanction et après avoir, comme pratiquement tout le monde chaussé un nouveau train de pneus.
    Räikkönen remonte lui aussi et revient à la 4ème place au détriment de Ricciardo et Massa. Et pendant ce temps, l’arrivée approche, arrivée que ne verrons ni Alonso qui abandonne au stand à 2 tours de la fin, ni pour Ericsson qui range sa Sauber le long de la piste, boîte de vitesse cassée. Le drapeau jaune est brandit, mais cela ne ralentira que peu la marche victorieuse de Vettel qui remporte ainsi son 2ème Grand Prix de l’année !
    Hamilton aura tout donné et échoue à moins de 5s, soit la valeur de la pénalité, pour terminer 2ème. Bottas aura tenu le coup jusqu’au changement de pneus qui, suite à la safety car, a certainement modifié la donne.
    Pérez est 7ème au volant de sa Force India VJM10 devant Grosjean et sa Haas qui marque ses premiers points de la saison. Idem pour Hulkenberg et Renault qui prennent la 9e place. Plus régulier que lui, ce sera difficile à faire puisque, comme à Melbourne et Shanghai, Esteban Ocon s’offre la 10ème place et un point de plus pour Force India.
    Prochain rendez-vous, dans 15 jours en Russie, sur le circuit de Sotchi. (photo ©2017 Mercedes AMG Petronas)
    F1 GP de Barhain 2017, podium, p2 Hamilton; p1 Vettel, p3 Bottas, crédit photo Mercedes AMG Petronas,
    Résultat course (14 classés)
    Pos
    Pilote
    Véhicule
    Trs
    Temps
    Pts
    15Sebastian VettelFerrari SF70H571:33:53.37425
    244Lewis HamiltonMercedes W0857+6.660s18
    377Valtteri BottasMercedes W0857+20.397s15
    47Kimi RäikkönenFerrari SF70H57+22.475s12
    53Daniel RicciardoRed Bull RB1357+39.346s10
    619Felipe MassaWilliams FW4057+54.326s8
    711Sergio PérezForce India VJM1057+1min02.606s6
    88Romain GrosjeanHaas VF-1757+1min14.865s4
    927Nico HulkenbergRenault R.S.1757+1min20.188s2
    1031Esteban OconForce India VJM1057+1min35.711s1
    1194Pascal WehrleinSauber C3656+1 tr0
    1226Daniil KvyatToro Rosso STR1256+1 tr0
    1330Jolyon PalmerRenault R.S.1756+1 tr0
    1414Fernando AlonsoMcLaren MCL3254DNF0
    NC9Marcus EricssonSauber C3650DNF0
    NC18Lance StrollWilliams FW4012DNF0
    NC55Carlos SainzToro Rosso STR1212DNF0
    NC33Max VerstappenRed Bull RB1311DNF0
    NC20Kevin MagnussenHaas VF-178DNF0
    NC2Stoffel VandoorneMcLaren MCL320DNS0

    , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • F1 – GP d’Espagne – Hamilton renoue avec le succès
    5.20 – Course – Le départ est plus que chaud car, comme annoncé, si Hamilton est bien parti, Vettel...
  • F1 GP d’Espagne – Hamilton revient aux affaires
    F1 5.20 – Qualifications – Presque mis sous l’éteignoir à Sochi en Russie par les Ferrari de Vettel et...
  • F1 GP de Barheïn – Bottas, une qualif 5 étoiles !
    Qualifications – On vous l’avait dit en début de saison : la remplacement de Nico Rosberg, heureux retraité de...
  • F1 GP de Barheïn – Le réveil de Verstappen
    Essais libres 3 – Beaucoup moins fringant que l’an dernier, quelque peu sous l’éteignoir imposé par Ricciardo tant en...
  • Les commentaires sont fermés.