F1 – GP d’Espagne – Hamilton renoue avec le succès


  • Publié le dimanche,14 mai , 2017 á 5:03 | Dans la catégorie : Actualités, Circuit, F1, Ferrari, Honda, Hors-frontières, McLaren, Mercedes, Sport

    Par Patrick Hayot

  • 5.20 – Course – Le départ est plus que chaud car, comme annoncé, si Hamilton est bien parti, Vettel a fait mieux malgré le côté sale de la piste. De plus, Bottas a joué crânement sa chance en plongeant lui aussi dans le sillage de la Ferrari et de se retrouver ainsi à l’intérieur du premier virage. Il est un peu court pour empêcher Hamilton de s’y engouffrer, mais il n’est pas seul à ce rendez-vous et de s’y retrouver avec Kimi Räikkönen et Max Verstappen !
    À trois, ça ne passe forcément pas et il y a touchette entre Bottas et Räikkönen. Le pilote Ferrari est déséquilibré par l’arrière et en voulant redresser touche à son tour la Red Bull de Verstappen. Train avant ouvert pour la  Ferrari, idem pour la Red Bull, les deux monoplaces évoluent dangereusement quasi au ralenti au sein du peloton qui déboule de tous cotés.
    Saisissant l’opportunité, Felipe Massa voit l’horizon s’éclaircir et de pointer dans un tout nouveau top 5, mais Fernando Alonso y voit lui aussi l’occasion de redonner des couleurs à McLaren. Surtout devant les siens !
    Malheureusement Massa et Alonso se touchent au niveau de la roue avant et l’Espagnol part en escapade dans le bac à sable (oui, oui.. ça existe encore !).
    Et pendant ce temps, Vandoorne s’est offert le scalp de 6 pilotes devant lui et de se retrouver 13ème à cet instant.
    Pour Räikkönen, c’en est déjà fini, alors que Verstappen repasse au stand et que Vettel mène le Grand Prix d’Espagne !
    Les passages au stand pour chausser de nouvelles gommes débutent au 13ème tour avec Alonso qui en ouvre le bal. Il est suivi de Stroll et de notre compatriote. Stoffel repart avec des gommes medium pour tendres à ses deux comparses du moment.
    Au tour suivant, c’est le leader qui rentre. Vettel repart lui aussi en pneus tendres pour revenir en piste derrière la Red Bull de Ricciardo. Hamilton semble lui rendre la monnaie de sa pièce et reste en piste avec l’idée d’aller aussi loin que possible avec ses gommes du départ et ce tant que le chrono est plus que satisfaisant. Il ne rentre finalement que 7 tours plus tard, soit le 21ème.
    À son retour en piste, on comprend pourquoi puisque Hamilton a opté pour les gommes les plus dures ! Il s’agirait bien d’un pari pour une stratégie à un arrêt. Quoique un peu juste !
    Et cela se confirme devant puisque avec le jeu des passages au stand, c’est Bottas qui est en tête !
    Lui non plus n’est pas encore passé au stand, mais il voit la Ferrari de Vettel grossir dans ses rétroviseurs.
    S’en suit une lutte à couteaux tirés entre Bottas et Vettel dont Vandoorne est le spectateur privilégié en bout de ligne droite. Il les laisse logiquement dans leur combat et se concentre sur sa course alors qu’il vient de prendre l’ascendant sur Joylon Palmer (Renault R.S.17)
    Déjà ralenti par Ricciardo, Vettel perd pas mal de temps derrière le pilote Mercedes qui joue le jeu de Hamilton… Si pas le sien puisqu’il a toujours ses pneus du départ.
    Stratégie clairement décalée entre les deux teams et qui trouvera certainement son épilogue lors du second changement de gommes pour Vettel. Le pilote Ferrari se doit de creuser l’écart au plus vite.
    Le duel de tête est dantesque et on doit même présenter le drapeau bleu à Bottas. Vettel ira au forceps pour négocier le virage n°1 en nouveau leader.
    Il ne faudra guère de temps pour la même opération pour Hamilton qui dépose allègrement Bottas.
    Le Finlandais repasse enfin par les stands alors qu’on est proche de la mi-course. Il repart en medium, ce qui laisse supposer qu’il ira jusqu’au bout de la course ainsi équipé.
    Mais toutes les stratégies s’écroulent lorsque Felipe Massa attaque Stoffel Vandoorne au bout de la ligne droite. À la faveur de l’aspi et de la zone DRS, le pilote de la Williams revient comme un boulet de canon et plonge à l’intérieur de la corde. Vandoorne se rabat… touche la monoplace de son adversaire et suite au contact, casse sa biellette de direction. C’est l’abandon pour le Belge !
    Finissant dans le bac à gravier, il est dangereusement placé et incite la Direction de course à déclencher la Virtual Safety Car.
    Tout le monde est au ralenti et se doit de conserver le même écart que le tour précédent. Duel à distance pour tous et juste avant la fin de cette mesure, Hamilton rentre au stand pour changer ses roues. Il repart en gomme tendre. Il imité dès le tour suivant par… Vettel qui opte pour les durs.
    La lutte pour la tête prend une tournure de boxeur puisque Vettel ressort à la hauteur de Hamilton. Il le provoque en sortant un peu large du virage 1 et Hamilton, afin de ne pas le toucher, doit baisser pavillon en passant au-delà du vibreur.
    S’en suit 3 tours de folie où Hamilton tentera coûte que coûte de détrôner son adversaire. Après deux tentatives avortées, il réussit sa passe d’arme et de devenir le nouveau leader au tour 43.
    Quel constraste chez Mercedes puisque Valtteri Bottas abandonne sur casse moteur, les flammes léchant dèjà le soubassement de la W08 #77 !
    Focalisé par la bagarre pour la gagne, on ne remarque pas trop les performances des autres acteurs. Pourtant Wehrlein avec sa Sauber C36 Ferrari s’offre une splendide 5ème place. Euh… s’offrait puisqu’il est pénalisé de 5s après avoir coupé la ligne blanche lors de son retour au stand. Le voilà dans l’incertitude la plus complète puisqu’elle ne sera que effective à la proclamation des résultats.
    En attendant, c’est le séance info-intox dans les radios où Mercedes et Ferrari, via les questionnements de Hamilton et Vettel, ont des doutes sur l’un et sur l’autre, même sur eux-même quant à aller au bout de ces 66 tours avec des gommes déjà bien usagées. Tiens donc !
    Toujours est-il que l’écart a grandit à la faveur de Hamilton qui entrevoit la victoire.
    Cependant, Vettel n’a pas dit son dernier mot et après avoir composé avec le trafic, il revient à 4s à 6 tours de l’arrivée.
    Les tours s’égrainent et les écarts ne varient presque plus. Et pendant que Alonso gagne son duel face à Massa pour le gain de la 13ème place, on se dirige vers une victoire de Hamilton, Vettel étant son dauphin. Ricciardo monte sur la dernière marche du podium.
    Pas de chance pour Magnussen (Haas) qui entrait en contact avec Kvyat au virage 1 dans le dernier tour et subissait une crevaison. Obligé de repasser au stand, il chute au classement au moment où tombe le drapeau à damiers.
    Très belle 4ème place pour Pérez (Force India VJM10 Mercedes), suivi par son équipier le Français Esteban Ocon qui, d’une régularité exemplaire s’offre le top 5 après une série de 6ème places.
    Pascal Wehrlein se classe finalement 7ème, pénalité comprise, et devance ainsi les deux Toro Rosso de Carlos Sainz et Danil Kvyat. Le Top 10 revient à Romain Grosjean et sa Haas. Il ravit le dernier point à Ericsson (Sauber).
    Il n’est pas dans les points, mais finir même 12ème est une victoire pour Alonso. Vu son débuts de course, c’est exact, mais il y a de quoi nourrir des regrets.
    Le prochain rendez-vous, dans 15 jours, se promet d’être une roulette à la française puisque ce sera le Grand Prix de Monaco.


    – photos ©2017 Mercedes AMG Petronas / Red Bull Pool
    Résultat final
    Pos
    Pilote
    Véhicule
    Trs
    Temps
    Pts
    144Lewis HamiltonMercedes W086625
    25Sebastian VettelFerrari SF70H66+3.490s18
    33Daniel RicciardoRed Bull RB1366+1min15.820s15
    411Sergio PerezForce India VJM10 Mercedes65+1 tr12
    531Esteban OconForce India VJM10 Mercedes65+1 tr10
    627Nico HulkenbergRenault R.S.1765+1 tr8
    755Carlos SainzToro Rosso STR12 Renault65+1 tr6
    894Pascal WehrleinSauber C36 Ferrari65+1 tr4
    926Daniil KvyatToro Rosso STR12 Renault65+1 tr2
    108Romain GrosjeanHaas VF-17 Ferrari65+1 tr1
    119Marcus EricssonSauber C36 Ferrari64+2 trs0
    1214Fernando AlonsoMcLaren MCL32 Honda64+2 trs0
    1319Felipe MassaWilliams FW40 Mercedes64+2 trs0
    1420Kevin MagnussenHaas VF-17 Ferrari64+2 trs0
    1530Jolyon PalmerRenault R.S.1764+2 trs0
    1618Lance StrollWilliams FW40 Mercedes64+2 trs0
    NC77Valtteri BottasMercedes W0838DNF0
    NC2Stoffel VandoorneMcLaren MCL32 Honda32DNF0
    NC33Max VerstappenRed Bull RB131DNF0
    NC7Kimi RäikkönenFerrari SF70H0DNF0

    , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • F1 GP d’Espagne – Hamilton revient aux affaires
    F1 5.20 – Qualifications – Presque mis sous l’éteignoir à Sochi en Russie par les Ferrari de Vettel et...
  • F1 GP de Barheïn – Bis repetita pour Vettel et Ferrari
    Course – Le départ du Grand Prix n’est pas encore donné que c’est déjà l’abandon pour notre compatriote Stoffel...
  • F1 GP de Barheïn – Bottas, une qualif 5 étoiles !
    Qualifications – On vous l’avait dit en début de saison : la remplacement de Nico Rosberg, heureux retraité de...
  • F1 GP de Barheïn – Le réveil de Verstappen
    Essais libres 3 – Beaucoup moins fringant que l’an dernier, quelque peu sous l’éteignoir imposé par Ricciardo tant en...
  • Les commentaires sont fermés.