Formule E – 1.13 Ad Diriyah – Da Costa fait entrer BMW par la grande porte


  • Publié le samedi,15 décembre , 2018 á 9:06 | Dans la catégorie : Actualités, Audi, BMW, Circuit, DS, Formula E, Hors-frontières, Jaguar, Mercedes, Nissan, Sport

    Par Patrick Hayot

  • Formula E - banner auto-center.be

    Course 1.13 – Même si le temps restait au gris, les 22 protagonistes de la saison 5 du championnat Formule E pouvaient heureusement compter sur une piste sèche pour cette course d’ouverture.
    Déjà performant lors des essais hivernaux à Valencia, Antonio Felix Da Costa, en offrant la pole à BMW dès sa première apparition ici à Ad Diriyah, ne cachait pas ses ambitions.
    Si le goût de la victoire avait déjà une saveur euphorique, on était pourtant étonné de voir le pilote portugais placer sur la grille de départ sa iFE18 de travers !
    En effet, la confusion était bien compréhensible puisque le repère, en bleu délavé, était supplanté par un même tracé jaune vif bien plus visible.
    Heureusement, cela n’aura pas de conséquence sur le départ parfait du pilote BMW qui virait toujours en tête dès le premier virage, suivi comme son ombre par Jose Maria López (GEOX Dragon) et Sebastien Buemi (Nissan e-dams).
    Plus prompt dans l’exercice, Jean Eric Vergne (DS Techeetah) prenait quant à lui l’avantage sur Stoffel Vandooren (HWA Racelab) et Jérôme d’Ambrosio (Mahindra M5Electro).
    Chose remarquable pour ce premier départ, on ne notait aucun accrochage, chose rare, ni au premier virage, ni sur la longueur de l’épreuve ! Même si Edoardo Mortara (Venturi VFE05), quant à lui, tirait tout droit dès le premier tour. Il repartira par ses propres moyens pour finir sa course de façon anonyme à la 19ème et dernière place !
    Et alors que Vergne, mais aussi Lotterer se montraient très insistant, d’Ambrosio prenait le meilleur sur Vandoorne qui ne cessait de descendre au classement au fil des tours.
    Si les duels sont intenses devant, ils le sont tout autant à l’arrière. Et au 8ème tour, Felix Rosenqvist renonçait et rangeait sa Mahindra. Chose que fera Felix Rosenqvist (Mahindra ME05) suite à des problèmes techniques.
    Défendant sa place bec et ongles, Da Costa cédera à mi-course le leadership à Vergne qui se voyait déjà sur la plus haute marche du podium tant sa DS e-Tense FE19 était rapide. Son équipier Lotterer le confirmera par l’acquis de la seconde place à mi-course.
    Le déroulé-boulé des deux DS Techeetah aura un fameux coup d’arrêt peu après celle-ci suite à la détection d’une surconsommation d’énergie. Sanctionnés par un drive-throught, les deux pilotes repasseront par la voie des stands et de chuter au classement au 6eme et 7ème place.
    Reprenant son bien, Da Costa voyait dans ses rétroviseurs la Mahindra de Jérôme d’Ambrosio pointer son nez. Pourtant ce n’est pas notre compatriote qui va concrétiser sa menace.
    Revenant comme des boulets, à la faveur aussi d’une chance de pouvoir user du mode Attack à son maximum, Vergne se passait un à un ses rivaux et de buter une fois de plus sur la BMW du leader. Chose facilité par l’entrée en piste de la safety car suite à l’arrêt de López le long du mur, il fallait bien dégager son bolide très mal placé.
    Et le plus défavorisé a été d’Ambrosio qui avait joué son joker du mode Attack sans pouvoir l’utiliser à plein rendement. Dupé, mais volontaire, il ne pourra contrer l’attaque de Vergne, mais ira défendra une méritoire 3ème marche du podium pour le compte de sa nouvelle écurie, résistant à Mitch Evans (Jaguar I-Type III), lui-même au prise d’avec Lotterer qui, au forceps, ravissait dans les derniers tours le top 5 à Buemi.
    La Formule E Gen2, le nouveau format de la course, les artifices que sont le FanBoost et le Mode Attack, ont singulièrement révélé une physionomie des courses bien différentes des années précédentes. L’avenir étant en marche, rendez-vous le 12 Janvier 2019 à Marrakesh (Maroc) pour la confirmation de ce championnat ainsi transfiguré. Et de voir la réaction de ceux qui ont raté leur entrée, notamment Daniel Abt et Lucas Di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) qui ne terminent que 8ème et 9ème, derrière les deux Nissan e-dams de Buemi et Rowland.

    Photos ©2018 BMW AG – Andreas Beil, Mahindra Racing, DS Performance,
    Résultat course 1.13
    Pos
    Pilote
    Voiture
    Écart 1er
    128Antonio Felix DA COSTABMW iFE.18-
    225Jean-Eric VERGNEDS E-Tense FE19+0.462
    364Jérôme D'AMBROSIOMahindra M5Electro+4.033
    420Mitch EVANSJaguar I-Type III+5.383
    536André LOTTERERDS E-Tense FE19+5.579
    623Sébastien BUEMINissan IM01+6.625
    722Oliver ROWLANDNissan IM01+9.105
    866Daniel ABTAudi e-tron FE05+9.819
    911Lucas DI GRASSIAudi e-tron FE05+10.936
    103Nelson PIQUETJaguar I-Type III+11.564
    112Sam BIRDAudi e-tron FE05+11.747
    124Robin FRIJNSAudi e-tron FE05+12.189
    1316Oliver TURVEYNIO Sport 004+13.104
    1419Felipe MASSAVenturi VFE05+13.610
    158Tom DILLMANNNIO Sport 004+14.273
    166Maximilian GÜNTHERPenske EV-3+16.161
    175Stoffel VANDOORNEVenturi VFE05+20.013
    1827Alexander SIMSBMW iFE.18+47.712
    1948Edoardo MORTARAVenturi VFE05à 1 tr
    207José Maria LOPEZPenske EV-3Ab
    2117Gary PAFFETTVenturi VFE05Ab
    2294Felix ROSENQVISTMahindra M5ElectroAb

    Les commentaires sont fermés.