Francfort – Audi RS 4 Avant


  • Publié le mercredi,13 septembre , 2017 á 7:29 | Dans la catégorie : Actualités, Audi, Break, Essence, Francfort, Salon, Sportive, Tarif

    Par Patrick Hayot

  • iaa_francfort_2017_banner_ac_17091201

    Nouveauté – En 1999, apparaissait ce qui était à considérer comme un « ORNI » (Objet Roulant Non Identifié) tant le cocktail était explosif ! Un break, de grosses roues, des ailes bien remplies qu’il fallut un peu élargir, des trous de ventilations partout pour aérer un gros moteur bourré de vitamines. Ainsi est né RS4.
    Depuis, la lignée RS n’a cessé de s’enrichir et de poursuivre son histoire au travers de tous les modèles de la gamme.
    Mais aussi de venir et de partir. Ainsi, à l’occasion du 67ème Salon de Francfort, Audi nous présente la nouvelle RS4 Avant !
    Toujours aussi flamboyante dans son bleu si caractéristique (Nogaro Blue à effet perlé, disponible en option chez Audi exclusive), elle renferme le V6 biturbo 2.9 TFSI d’une puissance de 331 kW (450 ch) et d’un couple de 600 Nm. Ce sont 170 Nm de plus que la précédente génération, qui, de plus, sont disponibles sur une plage de régime allant de 1.900 à 5.000 tr/min. De quoi permettre à cette RS 4 Avant de signer un chrono de 4,1 s à peine pour le 0 à 100 km/h. Sa vitesse maximale, de base, est de 250 km/h car nantie du pack RS Dynamic, celle-ci grimpe alors à 280 km/h.
    La transmission quattro, de série, répartit la puissance du V6 biturbo entre les 4 roues via sa boîte tiptronic à 8 rapports. Le différentiel arrière sportif est cependant en option.
    Au vu des performances,on peut considérer comme logique les données de consommation. Elles sont pourtant moindres de 17% par rapport à la génération précédente avec une moyenne de 8,8 l/100 km, soit 199 g/km de CO2. Il faut dire aussi qu’elle a moins à « traîner » au niveau poids puisqu’elle fait une cure de 80 kg (1.790 kg).
    Le look est aussi viril que la première et c’est voulu, recherché et assumé !
    Ainsi, cette 4ème génération s’est beaucoup inspirée de l’Audi 90 quattro IMSA GTO. Son faciès se caractérise par ses entrées d’air massives avec une structure typique en nid d’abeilles et une large calandre plate Singleframe.
    Tout comme sur la première, les ailes ont été « repoussées » de 30 mm afin d’abriter des roues de 19 pouces, voire 20 en option et sa suspension RS sport abaisse cette RS 4 Avant de 7 millimètres que une A4 dotée de la suspension sport.
    À l’arrière, le diffuseur spécifique RS, les sorties ovales (kolossales) du système d’échappement RS et le becquet RS lui donnent allure tout à fait distinctive.
    Sensations garanties et assurées puisque le conducteur peut définir à sa main son expérience de conduite via la gestion dynamique du Audi drive select. Il peut encore aller plus loin grâce aux freins en céramique et une direction dynamique spécifique RS.
    Proposés en option, les feux Matrix LED sont intégrés dans des optiques teintées.
    L’habitacle est tout aussi sportif et les sièges sont tout simplement superbes. Frappé du logo RS et multifonction, le volant RS cède malheureusement à la mode du méplat, ce qui est totalement anti-ergonomique. Encore plus sur une voiture de cet acabit qui réagit bien plus vivement que son homologue de base. Le boîtier de changement de vitesse et les garnitures lumineuses des seuils de portes sont eux aussi frappés du logo. Dans l’Audi virtual cockpit et dans l’affichage tête haute, des écrans spécifiques RS indiquent la pression des pneus, le couple et les valeurs d’accélération (g).
    Outre la liste d’options, le propriétaire peut faire de RS 4 Avant, une voiture qui est son reflet en faisant appel au programme Audi exclusive qui couvre à peu près toutes les autres demandes spécifiques.
    L’Audi RS 4 Avant peut être commandée à partir de fin septembre, avant son arrivée dans les show-rooms prévue pour début 2018. Son prix de base est de 84.700 euros.
    Source Audi


    Photos ©2017 Audi

    , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Audi A7 Sportback, grandeur… intérieure
    Nouveauté – Pour cette seconde génération, si la recette ne change pas, le style lui s’inspire profondément du concept...
  • Audi A8, un pas de plus vers la voiture autonome
    Nouveauté – Signe des temps, l’accent de la communication est de plus en plus souvent mise sur l’aspect technologique...
  • Audi – Un second e-tron produit à Forest
    Production – Après le retrait partiel des chaînes de montage de la A1, le site bruxellois de Forest (Audi...
  • Audi R8 Spyder V10 plus, la haute performance à ciel ouvert
    Nouveauté – Avec son V10 5.2 FSI de 448 kW (610 ch) à 8.700 tr/min, ce sont 51 kW...
  • Les commentaires sont fermés.