Le Mans : les 23 Heures viennent enfin de prendre leur envol


  • Publié le samedi,18 juin , 2016 á 4:34 | Dans la catégorie : Alpine, Aston Martin, Audi, Chevrolet, Ferrari, Ford, Hors-frontières, Porsche, Sport, Toyota, WEC

    Par Patrick Hayot

  • LE MANS (FR) – Si la modernité de l’endurance se mesure par une vitesse moyenne aussi rapide que celle d’une course sprint, elle est aussi le triste et lamentable spectacle du monde économique où tout le monde se rejette la responsabilité en cas de pépin… Car il faut un coupable !
    C’est donc à allure de sénateur que le départ… pfffff, laissez-moi rire, le démarrage de l’édition 2016 des 24 Heures du Mans a eu lieu.
    Si un pilote n’est pas en confiance sous la pluie, rien ne lui interdit de rester au stand, rien ne lui interdit de rouler à sa main. Que si ils ont peur d’élargir leur trajectoire, ils doivent bien comprendre qu’il n’y a pas d’obligation de monter sur les vibreurs. D’ailleurs les propos de Jacky Ickx et Henri Pescarollo ont été durs en ce sens lors du dîner avec les représentants de l’A.C.O. L’ancien pilote Matra a même été très virulent sur l’antenne d’une certaine chaîne sportive. Eh oui, même le pilotage à l’ancienne n’existe plus !
    Et ce rythme d’escargot a fait des dégâts puisque les mécaniques ne se refroidissaient pas suffisamment. La principale victime est la LMP1 non hybride #12, la Rebellion de Nicolas Prost, Nelson Piquet Jr et Nick Heidfeld, qui rentrait au stand pour résoudre ce problème de surchauffe.
    Et si cette procédure de départ énerve pilotes et ingénieurs, le public face au stand commençait peu à peu à exprimer sa désapprobation de ce qui est une mascarade.
    Et alors qu’il ne pleut depuis plus d’une demi-heure, les commissaires, courage les gars !, brossent comme ils peuvent pour évacuer l’eau de ceux-ci et y vont même des souffleurs de feuilles mortes !
    Et pendant ce temps, certains bolides passent par les stands pour retirer les pneus full pluie pour des intermédiaires car la piste sèche.
    Il aura donc fallu 51 minutes avant de voir les feux de la safety car s’éteindre informant de la sorte le départ effectif des 24 Heures… euh des 23h 13 !
    Si en tête les deux Porsche conservent leur position respective, le duel Toyota vs Audi entre dans sa vraie dimension avec un échange de place entre la 5 de Buemi et la 7 de Lotterer qui se rendent coup pour coup.
    En tête, visiblement les pneus chauffent et les performances s’en ressentent puisque à l’heure de course, c’est la Toyota #6  pilotée par Conway qui s’empare de la tête. (source / photos Porsche AG)
    WEC 2016, 24h du Mans 2016, Porsche 919 Hybrid, crédit photo Porsche AG,

    , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • 24h du Mans : Risi Competizione, le trouble-fête !
    LE MANS (FRA) – Sollicité comme renfort au team AF Corse afin rééquilibrer les forces par rapport au quatuor...
  • 24h du Mans : Finally 18 !
    LE MANS (FRA) – Les temps au tour sont quasi similaires et la course pourrait se jouer au détail...
  • 24h du Mans : Ferrari, Ford… Qui en LMGTE Pro ?
    LE MANS (FRA) – Avec son battage médiatique pour fêter son retour et les 50 ans de son triplé...
  • 24h du Mans : Alpine en tête en LMP2
    LE MANS (FRA) – Pour fêter son retour commercial avec la berlinette au style néo-rétro, Alpine (des châssis Oreca...
  • Les commentaires sont fermés.