Mercedes Classe S


  • Publié le mercredi,15 mai , 2013 á 4:52 | Dans la catégorie : Marque, Mercedes

    Par Patrick Hayot

  • Le nouveau vaisseau amiral Mercedes arrive. La nouvelle Classe S poursuit l’oeuvre de ses devancières, mais elle a aussi pour rôle de remplacer la Maybach, marque à nouveau rangée dans le patrimoine de l’automobile disparue.
    Avec ses 5,10 m, Classe S n’est plus longue de la précédente génération que de 4 cm. Autant dire que ce n’est pas sur l’habitabilité proprement dite que le gain va se faire sentir puisque son empattement de 3 m est déjà une valeur conséquente. Elle est même de 3,16 m dans le cas de la « L », qui n’est autre que la version ostentatoire de la gamme. Quoiqu’à ce niveau, on pinaille car luxe et volupté sont bien entendu au rendez-vous.
    Sans rompre avec les canons de style de la marque, Classe S s’affirme par un dessin presque aérien. Il trouve en fait sa force d’impact dans les flancs qui, en partie inférieures, se voient « imprimés » une ligne de fuite qui remonte vers le pare-chocs arrière, rejoignant en celà celle supérieure qui vient du sommet d el’arche de roue avant. Un effet pincé qui n’est pas sans alléger l’impressionnant vaisseau. Il y va de son label aérodynamique qui lui permet de gagner de précieux litres puisque son cx (coefficient de pénétration dans l’air) varie de 0,23 à 0,24 selon les versions. L’encapsulage du dessous de châssis et du moteur n’est donc pas vain. C’est même tout simplement remarquable.
    Richement dotée, elle bénéficie de la technologie de pointe dont tous les systèmes sécuritaires. ainsi on retrouve au catalogue : Active Blind Spot Assist, Active Body Control, Active multicontour seats, Adaptive Damping System Plus (ADS PLUS) et Adaptive Highbeam Assist Plus. Le top revient à l’option du système vision nocturne qui détecte piétons et animaux à portée de sa trajectoire. Ce système est anticipatif puisque sa portée est de 160 m. Il y a également le radar à 360° qui permet un état des lieux périphériques et, pour finir, le Magic Body control qui consiste en une gestion électro-pneumatique de la suspension. Cette dernière est réservée, pour l’instant, à la motorisation V8 (S 500). Les autres versions peuvent toutefois compter sur le Road Surface Scan, qui comme son l’indique scrute et anticipe la moindre inégalité de la route et, agissant sur les amortisseurs, de stabiliser ainsi la voiture de façon électro-hydraulique.
    Pour son lancement, le haut de gamme est pour la S 500. Son V8 de 4,66 litres procure une puissance de 335 kW (455 ch) à 5.250 tr/min et développe un couple de 700 Nm disponible de 1.800 à 3.500 tr/min. Au train de sénateur que lui impose le code dela route, en cycle mixte, elle se contente de 8,6 l aux 100 km, soit un taux d’émission de CO 2 de 199 g/km. S’ajoutent à cette puissante motorisation les motorisations « propres ». La S 400 Hybrid est la première d’entre elles. Usurpant comme bien d’autres la valeur réelle de cylindrée, il s’agit du V6 de 3,5 litres. Il ne consomme que 6,3 l aux 100 km (147 g/km) alors qu’il offre la puissance non négligeable de 225 kW, soit 306 ch, à 6.500 tr/min. Il « mouline » comme on dit dans le jargon du métier car son couple de 370 Nm est perché à 3.500 trs et disponible jusque 5.250 tr/min.
    Plus on descend dans l’appelation, plus la cylindrée et la puissance descendent. AvecS 350 BlueTEC, on se trouve face au V6 de 3 litres de 190 kW (258 ch). Diesel, la puissance culmine à 3.600 trs. Par contre au niveau couple, elle n’a presque rien à envier à S 500 pûisqu’elle ne lui rend que 80 Nm. Avec 620 de disponible de 1.600 à 2.400 tr/min, c’est sur un tapis roulant que l’on devrait évoluer. C’est peut-être le choix le plus raisonnable actuellement. En effet, S 300 Blue TEC Hybrid nous bluffe avec son 4 cylindres de 2,1 litres et qui ne dispose que de 150 kW (204 ch) à 4.200 tr/min. Elle reste toutefois intéressante au niveau couple avec 500 Nm de 1.600 à 1.800 tr/min. Elle est aussi la plus économme avec une consommation de 4,4 l aux 100 km et 115 g/km pour l’émission de CO 2. Elle est aussi la plus lente avec un temps de 7,6 pour passer de 0 à 100 km/h. Beaucoup aimerait quand même y parvenir.  S 400 et S 350 font jeu égal avec un chrono de 6,8 alors que S 500 s’envole vers d’autres cieux avec son temps de 4,8 s.
    Arrivée prévue courant de l’été. (source / photos Mercedes)

    , ,

    La rédaction vous propose...

  • Un « bébé » de 441 kW pour la naissance de Polestar !
    Nouveauté – Racheté par Volvo, Polestar est la « division » sportive du constructeur suédois aux capitaux chinois de Gelly. Le...
  • Peugeot L750 R HYbrid Vision Gran Turismo
    Concept car – Peugeot, il y a un peu plus d’un an, présentait un concept-car ultra-sportif qui était un...
  • Francfort – 5ème génération du CR-V dévoilée, l’hybride s’invite
    Prototype – Il n’en a que le statut car le CR-V 2018 est bien sous nos yeux. Et pour...
  • Audi démontre les capacités du Q8 sport concept lors du Google I/O
    Technologie – Comme chaque année, Google convie tous les développeurs à présenter durant 3 jours (17 au 19 mai) ...
  • Les commentaires sont fermés.