Mercedes SLC : la relève de SLK


  • Publié le mercredi,16 décembre , 2015 á 10:18 | Dans la catégorie : Actualités, Bruxelles, Detroit, Mercedes, Salon

    Par Patrick Hayot

  • Poursuivant sa logique de renouvellement de modèle, Mercedes profite à nouveau du maquillage de celui-ci pour lui coller un nouveau patronyme. ainsi le roadster SLK, né en 1996 et revu en 2011, devient désormais SLC !
    Drôle de façon de fêter les 20 ans de ce roadster vendus à plus de 670.000 exemplaires. Encore plus quand on sait que cette nouvelle nomenclature est pour assurer la parentée avec la Classe C à qui elle rend… 39 cm en empattement.
    De nouvelles optiques et nouveaux boucliers avant et arrière, les retouches cosmétiques sont de fait limitées. Elles donnent toutefois un aspect plus jeune et moderne. Voilà le roadster SLC bien de son temps.
    Dans l’habitacle, les changements sont tout aussi minimes, mais suffisant à lui donner une convivialité au ressenti quelque différent. Cela concerne l’écran de l’infodivertissement qui, prenant de la taille, vient au plus près des bouches d’aération centrale. Le desing des branches et des touches du volant adoptent un design différent. Alors que, curieusement, une montre prend place sur le sommet du tableau de bord !
    Sous le capot, il y a du nouveau avec l’apparition en entrée de gamme du 1.6 turbo de 115 kW (156 ch) sous l’appelation SLC 180. Le 2 litres de 135 kW (184 ch) de sa consœur SLK 200 reste bien dans l’offre sous SLC 200. Et, tout comme pour sa devancière, ce même moteur « boosté » à 180 kW (245 ch) se retrouve sous SLC 300.
    Le diesel fait aussi son entrée avec SLC 250 d. Le 2,1 litres 4 cylindres de 150 kW (204 ch) devrait intéresser les rouleurs avec une consommation mixte annoncée à 4,4 litres aux 100 km.
    Que serait un modèle Mercedes sans sa déclinaison sportive ? SLC prend l’extension 43 et surtout prend la double relève du 3,5 litres V6 et du 5,4 litres V8 qui disparaissent au nom du downsizing.
    En effet, SLC 43 s’équipe du 3 litres V6 biturbo de 270 kW (367 ch) soit 45 kW de plus que le premier, mais 40 de moins que le second. Elle défonce le 0 à 100 km/h de feu 350 de près d’une seconde et n’est qu’à un dixième de celui de SLK 55 !
    Le secret ? Une nouvelle boîte automatique à 9 rapports en lieu et place de la 7G-Tronic Speedshift Plus AMG. Notez que celle-ci est disponible en option sur SLC 180 et 200, de série sur SLC 300 et SLC 250 d.
    SLC fera sa grande première mondiale à Détroit (NAIAS) le 11 janvier, soit un jour avant notre Brussels Motor Show (12 au 24 janvier). Il est probable de la découvrir en première européenne chez nous puisque son lancement commercial est pour la mi-janvier ! (source / photo Mercedes)

    , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Autoworld – « Ferrari 70 Years », l’expo de l’été !
    Exposition (Bruxelles) – Vous partez en vacance cet été ? Oui… Non ? Qu’importe après tout car vous aurez...
  • Driving Skills for Life 2017 by Ford
    Sécurité – Pour la 4ème année, Ford relance l’opération Driving Skills for Life. À juste titre puisque cela concerne...
  • Bruxelles – Isuzu D-Max Arctic Truck AT35
    Série spéciale – Ou comment prendre de la hauteur ! La recette est aussi simple qu’efficace et le résultat...
  • Bruxelles – BMW Série 5, M760Li xDrive et… coupé 3.0 CSL Hommage R !
    Palais 7 – Première européenne pour la berline routière du constructeur bavarois. La nouvelle Série 5 est le centre...
  • Les commentaires sont fermés.