Range Rover Sport SVR, le SUV GT de sa Majesté


  • Publié le mardi,12 août , 2014 á 12:04 | Dans la catégorie : Actualités, Marque, Paris, Range Rover, Salon

    Par Patrick Hayot

  • Déjà le teaser du record au Nürburgring mettait l’eau à la bouche, mais maintenant que le constructeur détaille ses entrailles… Allumez le feu !
    Et il y a de quoi brûler effectivement la gomme avec cette évolution du Range Rover Sport qui en voyant le suffixe SVR se coller à sa carrosserie s’offrir 405 kW (550 ch) et 680 Nm de couple, soit par rapport à la version V8 Supercharged, 30 kW (40 ch) et 55 Nm de plus. La comparaison s’arrête là puisque SFR est fondamentalement différent dans l’esprit et dans les faits.
    Développé par les ingénieurs de la division Opérations Spéciales de Land Rover, SVR ambitionne de devenir GT. Il l’est puisqu’il passe de 0 à 100 km/h en à peine 4,7 s et voit sa vitesse de pointe limitée électroniquement à 260 km/h. Des performances de tout premier plan qu’il ne doit pas au hasard. Certes puissance moteur et couple contribue grandement à la chose, mais le comportement aboutit de ce SUV de 2330 kg est des plus remarquables. Son chrono de 8 min. 14 s réalisé sur le légendaire circuit du Nürburgring Nordschleife en atteste et en fat l’un des  tours les plus rapides réalisés par un SUV de production. Sa démonstration au Goodwood Festival of Speed fut aussi un grand moment de sa nouvelle histoire. Sacrée carte de visite !
    Pour y parvenir, SVR se voit doté d’une suspension renforcée et des coussinets plus fermes le rendant ainsi plus réactif. Il est équipée d’une transmission intégrale et d’une boîte de transfert à deux rapports, avec une option gamme basse pour les parcours exigeants, et un répartiteur de couple 50/50 entre l’avant et l’arrière. La traction optimale est maintenue grâce à un embrayage multidisques contrôlé électroniquement dans le différentiel central qui distribue le couple entre l’essieu avant et arrière. Dans les conditions extrêmes, il est même possible d’allouer jusqu’à 100% de la motricité à l’un des deux essieux. Ce Dynamic Active Rear Locking Differential (différentiel arrière à blocage actif, dynamique) a été recalibré et il se bloque désormais plus tôt. De plus, la monte des roues changent également la donne avec du 21 pouces de base, soit 1 de mieux que la V8 de base, et qui peut même en option devenir du 22 pouces. La taille des flancs des pneus font chemin inverse avec des 45 dans le premier cas et 40 pour le second. Et le constructeur de nous afirmer qu’il garde encore et toujours ses aptitudes 4×4.
    Les améliorations touchent également la boîte de vitesse à 8 rapports. Entièrement automatique – commande via les palettes-, cette boîte ZF 8HP70 a été optimisée pour rester aussi souple que réactive en les « rapprochant » un peu plus. Pas de crainte à avoir au niveau consommation (298 g/km comme taux d’émission de CO2) car il y a un système de coupure de carburant durant le passage de ceux-ci qui, outre son « return » sur celle-ci permet aussi un passage plus rapide des rapports. De plus, pour s’assurer que le SVR ne perde pas en stabilité, les gaz sont automatiquement ouverts durant les rétrogradations à grande vitesse pour une transition plus souple entre les rapports. Cette fonction agit également lors des freinages appuyés. Ce qui procure un raffinement et un contrôle maximal. Il n’y a pas moins de 25 programmes prédéterminés.
    Ajoutez l’action du Torque Vectoring, guidage actif du couple moteur au freinage, qui a également été recalibré et au fait que le système surveille le véhicule au rythme de 100 fois par seconde grâce au Contrôle de stabilité dynamique (DSC) et vous ne serez pas étonné d’apprendre que sa tenue est exceptionnelle.
    Un look exclusif aussi. SVR ne fait pas dans la dentelle et affiche directement ses prétentions. L’impact visuel est fort avec ses nouveaux bouclier avant et arrière, ses ouïes et grilles d’aération trapézoïdales plus imposantes afin d’assurer le refroidissement moteur et des freins, une nouvelle calandre en finition foncée qui contraste avec les optiques de phares signature LED, de nouvelles extensions des passages de roues, un nouveau spoiler arrière,
    Sept coloris sont disponibles, y compris l’éclatant Estoril blue, couleur exclusive pour le Range Rover Sport SVR. Un toit contrastant en Santorini Black est disponible de série. Un rappel se retrouve sur les moulures latérales pour souligner la prestance imposante de cette SVR.
    À l’intérieur, la division Opération Spéciales de Jaguar Land Rover a clairement différencié la version SVR des autres grâce à des sièges en cuir sport distinctifs qui offrent un soutien latéral additionnel en cas de conduite engagée. Réglage électrique complet à 16 voies, la position de conduite surélevée des Range Rover et l’espace aux jambes n’ont pas été affectés. Ce caractère sportif se retrouve à l’arrière où les sièges ont été complètement redessinés pour être en harmonie avec les sièges avant orientés performances avec pour résultat : 4 places esthétiques du plus bel effet avec de la place pour une cinquième personne occasionnelle. Les nouveaux sièges arrière s’inclinent pour un confort maximal et se rabattent en 60/40 pour obtenir un volume de chargement de 1761 litres. La finition est réalisée en cuir Windsor avec la partie centrale molletonnée et torsadée, les piqûres en Ebony Black, les bords réfléchissants et arborant le logo Range Rover Sport SVR. Quatre choix de couleurs sont disponibles pour l’intérieur: Ebony Black; Ebony Black et Cirrus White; Ebony Black et Pimento Red; Ebony Black et Tan. (source / photo Range Rover)Range Rover Sport SVR - Special Vehicle Operations - SVO

    , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Mercedes AMG GT R comme… racée et racing
    NOUVEAUTE – Le Festival of Speed de Goodwood, en Angleterre, est devenu en 3 ans la nouvelle scène de...
  • Honda Civic WTCC Michel Vaillant Art by Jean Graton Foundation
    GOODWOOD – Cette fin de semaine, à Goodwood, ce sera le Festival of Speed (23 au juin) et pour...
  • Renault Twingo GT… l’héritière
    Elle aurait pu s’appeler Gordini que cette fois, on n’en aurait pas voulu à Renault d’avoir relancé le patronyme...
  • Lexus GS F : présentation publique au Goodwood Festival of Speed
    Après avoir tenu la vedette dans les salons de Détroit et Genève, la GS F fera une « exhib » publique...
  • Les commentaires sont fermés.