Renault Clio R.S. 16, recette de grand-mère explosive


  • Publié le vendredi,27 mai , 2016 á 6:36 | Dans la catégorie : Actualités, Renault

    Par Patrick Hayot

  • CONCEPT – Alors que depuis des années, les constructeurs nous serinent les bienfaits du downsizing (petit moteur et beaucoup de puissance), Renault Sport (E.S.) prend le contre-pied avec cette nouvelle création qu’est la Clio R.S. 16.
    Car 16 n’est pas le diminutif de la cylindrée et noie plutôt le poisson puisque cela fait référence à monoplace F1 de cette saison. Sous le capot qui est de série, les techniciens du département sportif y ont tout simplement transféré le 2 litres turbo de la grande sœur Mégane R.S. 275 Trophy-R. Elle passe ainsi le cap des 200 kW de une unité (275 ch) et 350 Nm de couple.  Excusez du peu !
    Enfin « tout simplement » est un doux euphémisme car le travail a demandé pas mal de réflexions, mais aussi de quelques astuces car l’un des autres défis majeurs était de rester aussi proche que possible du produit de série et d’en user un maximum de pièces afin de ne pas gréver le budget.
    Si les souvenirs nous renvoient à la Clio V6, on en est très loin puisque la mécanique reste à l’avant et que la banque d’organes du constructeur à bien fonctionné. Parmi les pièces les plus spécifiques, on notera la présence du train avant à pivot indépendant, du train arrière mécano-soudé emprunté à la version rallye la Clio R3T, le silencieux à double sortie signée Akrapovic, la batterie lithium-ion, qui permet de gagner une quinzaine de kilos et de la place
    De quoi limiter les coûts, même si pour l’heure Clio R.S. 16 est un concept.
    Au niveau du style, on a déjà mis en évidence l’élargissement de cette trublione polyvalente avec 60 mm d’extension carbone au total. Afin d’assurer un refroidissement correct de la mécanique, la nouvelle lame avant s’intègre discrètement dans le faciès de sportive. L’aéro est soignée puisque l’aileron arrière n’est pas là pour la figuration. Repris de la Cup, il apporte 40 kg d’appui supplémentaire à 200 km/h.
    Plus gros moteur… Plus de poids. Logique et pour contrer cet effet pervers, outre la batterie spéciale, elle use à profusion du carbone et se passe de la banquette arrière.
    Sous ses apparences de gros poussin, du jaune Sirius du Renault Sport Formula One Team en 2016, cette R.S. 16 est l’expression du savoir-faire du constructeur français. Nous, on valide… Presque regrettable que ce soit un concept-car. (source / photo ©2016 Renault)

    , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Peugeot Concept 508 Peugeot Sport Engineered
    Concept-car – « L’électrification est une magnifique opportunité pour développer de nouvelles sensations de conduite. Nous créons une néo-performance...
  • Subaru Viziv Adrenaline Concept, le SUV racé à Genève
    Concept-car – Enfin ! Oui, je dis : « Enfin ! » car Subaru, quoiqu’on en dise est un...
  • Lagonda All-Terrain Concept se dévoilera à Genève
    Concept-car – Bentley et Lamborghini l’ont fait… Alors pourquoi pas Lagonda ! Revenant de loin, on aurait pu croire...
  • BMW présentera l’avenir du plaisir de conduire et le potentiel de la connectivité
    Salon CES (Consumer Electronics Show) – Technologie – Dans la ville qui ne dort jamais, BMW va en mettre...
  • Les commentaires sont fermés.