SsangYong SRX Cup : maxi plaisir à petit prix !


  • Publié le mercredi,15 février , 2017 á 7:08 | Dans la catégorie : Actualités, Essai, Rallycross, Sport, SsangYong

    Par Patrick Hayot

  • Essai course – Après avoir vu passer l’info en novembre dernier, je suis resté circonspect tant cela paraissait « gros ». Il y a de quoi puisqu’il s’agissait d’une quadruple nouveauté !
    Le contexte tout d’abord puisque le cadre est ni plus ni moins que de lancer une nouvelle compétition automobile en Belgique. L’instigateur aussi car il s’agit de la marque coréenne SsangYong. Le produit encore plus car la marque ne compte ni berline, ni coupé. Du coup, voir le pick-up Actyon Sports entrer dans la danse interpellait. Il paraissait rapidement logique que ce choix était le meilleur puisqu’il a pour support promotionnel le championnat de Belgique de rallycross !
    Et on n’était pas au bout de nos surprises puisque cette SsangYong SRX Cup se dispute à deux dans le pick-up Actyon !
    Alors autant dire que lorsque l’invite est tombée pour essayer celui-ci, on ne s’est pas fait prié.
    Si personnellement, votre « gratte-papier » préféré avait eu le secret espoir de le piloter en démo à Bilstain lors du Test Day 2ème édition (un peu tard pour débloquer le budget), c’est en tout autant de logique que le terrain de jeu était tout désigné avec le circuit Jules Tacheny pour cadre.
    Profitons-en bien puisque la météo est des plus clémente avec un soleil radieux, mais qui peine à nous réchauffer tant le vent souffle sur la campagne mettaise. Restons positif et c’est déjà ça de gagner puisqu’on roulera sur une piste sèche.
    [b]Après les consignes du briefing, je me retrouve dans le baquet de droite pour les tours de reconnaissance. Et pas avec n’importe qui puisque mon instructeur n’est autre que… Marc Duez (conseiller sportif tout au long du championnat 2017).
    Voilà qui ravive de vieux souvenirs. Le « bougre » a toujours ce coup de volant aussi précis et efficace qu’un scalpel de chirurgien. A peine; arrivons-nous au bout de la ligne des stands qu’il tire le frein à main et d’embarquer le SsangYong Actyon dans un long travers pour revenir sur le parcours concocté par Freddy Tacheny, le même que celui du World Rallycross WRX qu’emprunteront au mois de mai des champions tels Petter Solberg, Sébastien Loeb, Kenneth Hansen, Ken Block…
    Tout semble facile et le pick-up danse au gré des coups de volant, du frein à main et des accélérations que son pilote lui impose. De constater aussi que la piste est marquée par de profonds sillons et ornières dont il vaudra mieux s’en méfier.
    Petite pause pour reprendre nos esprits et c’est à notre tour de se retrouver au volant de ce pick-up à la vocation sportive affirmée. L’accès y est facile, même pour ma vieille « carcasse ». Je me retrouve bien calé dans le baquet, petit volant en main et avec, à portée de main, le levier type rallye du frein à main. Un quart de tour de la clé et le 4 cylindres 2,2 litres s’ébroue dans une sonorité grave avant de donner de la voix au moindre coup d’accélérateur. Rageur sans être sauvage, je le fait monter légèrement dans les tours pour mes premiers mètres. Et le piège se referme car, comme Marc, je tire le frein à main pour mon rétro-gauche et d’embarquer le SRX Cup dans un travers trop prononcé. Plus que l’effet de blocage de celui-ci, l’auto-bloquant jouant parfaitement son rôle, c’est le contraste d’avec la légèreté, la douceur des commandes qui surprend. Je m’attendais franchement à quelque chose de beaucoup plus « viril ». Ici, c’est comme si on avait simplement monté 4 amortisseurs plus fermes, un échappement libre, pas trop, le frein à main type course, un très bel arceau de sécurité et les superbes baquets. Je confirme et c’est bien le cas puisque la boîte de vitesse et sa commande restent d’origine, les freins itou, plaquettes légèrement plus racing, avec une attaque des plus communes, l’assistance de direction hydraulique étant du même canevas. Et pourtant !
    Et pourtant, on prend plaisir à le piloter et de s’offrir pas mal de sensations. Les 225 chevaux suffisent grandement à mettre ce pick-up dans toutes les positions possibles, et c’est d’ailleurs là une des grandes réussites car on ne ressent pas du tout les 1.600 kg de l’engin. On l’embarque, on le balance, en en joue comme on veut… Comme on peut pour ceux qui ont le pied droit un peu trop lourd d’entrée de jeu. Car, ne l’oublions pas, cette compétition a un coût imbattable avec un budget de 37.500,00 euros pour la saison, ce prix incluant tout ! Transport, stockage, carburant, maintenance… et un championnat de 8 courses dont une se déroulera (le 12 mai) devant le gratin mondial de la spécialité qu’est la manche mondiale de rally-cross de Mettet et ses 25.000 spectateurs.  Bref, un prix d’entrée en compétition auto et un rapport prix/plaisir imbattables !
    Pour autant que l’on comprenne la finalité de ce « produit » car les courses opposeront 5 ou 6 véhicules par manches. Et si les diverses phases éliminatoires, jusqu’à la finale elle-même ne durent que 4 à 6 tours, l’intensité du combat va élever de quelques degrés la température ambiante de celles-ci. Et son plaisir ! Et c’est là que réside le secret et le succès de la SsangYong SRX cup mise sur pied conjointement par Zelos et l’importateur belge. Car, au rythme de nos pérégrinations, si on s’amuse vraiment beaucoup à son volant, ne voilons pas la face que seul en piste ou presque, on reste sur notre faim. C’est pourquoi, je fais preuve de tolérance, si pas d’humilité d’avoir compris un tard la philosophie de ce championnat, et de féliciter SsangYong et Zelos d’oser.
    Vous savez quoi ? J’ai bien envie de recommencer. Rendez-vous le 5 mars à Maasmechelen pour l’ouverture du championnat ! (photos P Hayot ©2017 auto-center.be)


    Calendrier 2017
    Race 1 - 5 mars
    Duivelsbergcircuit
    Maasmechelen (NL)
    Race 2 - 19 marsCircuit Jules TachenyMettet (B)
    Race 3 - 12, 13 & 14 maiManche du World RX Of BelgiumMettet (B)
    Race 4 - 18 juinEsteringBuxtehude (D)
    Race 5 - 16 juilletDuivelsbergcircuitMaasmechelen (NL)
    Race 6 - 10 septembreDuivelsbergcircuitMaasmechelen (NL)
    Race 7 - 8 octobreDuivelsbergcircuitMaasmechelen (NL)
    Race 8 - Endurance - octobreCircuit Jules TachenyMettet (B)

    Modèle SsangYong Actyon Sports
    Moteur 2.2L TDCI
    Siège baquets
    Boîte 6 vitessesCeintures-harnais 6 points
    Puissance 225 ch / Couple environ 500NmVolant course
    Pneus Yokohama Neova 245/45/18 96WArceau de sécurité FIA
    Jantes 8.5 x 18Extincteur FIA
    Amortisseurs Proflex2 caméras, dont une dans le cockpit
    Protège-carterFrein à main hydraulique
    Kit polyester allégéDifférentiel autobloquant
    Vitres en polycarbonateÉchappement racing
    Filet protecteurPoids total 1600 kg (série 1850 kg)

    La formule all-in
    la location du véhicule
    le carburant
    la préparation du véhiculeles consommables
    l'entretienles réparations par des mécaniciens spécialisés
    l'entreposagel'assurance du véhicule (franchise 2.000€ par épreuve)
    le transport2 combinaisons officielles
    la livraison du pick-up sur les épreuves8 t-shirts + 2 vestes

    , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • SsangYong SRX Cup, l’idée géniale de Herman Claes
    Interview – Comme dit lors de l’interview, l’idée de voir SsangYong entrer en compétition est, vu de l’extérieur, des...
  • Les commentaires sont fermés.