TCR Benelux – Les frères Mondrons à l’honneur !


  • Publié le dimanche,23 avril , 2017 á 6:47 | Dans la catégorie : Actualités, Audi, Circuit, Honda, Opel, Peugeot, Sport, TCR, Volkswagen

    Par Patrick Hayot

  • Qualifing Race – En pole, de par la moyenne du meilleur tour réalisé par les deux pilotes de l’auto, Mat’o Homola prenait un bon départ alors que les autres semblaient scotchés sur place. Seul, Tom Coronel réagissait et malgré les 20m de retard, venait se mette à hauteur de l’Opel au moment de virer à la Source. Homola plonge à la corde et s’en va vers le Raidillon, suivi comme son ombre par Coronel, l’Audi RS3 LMS de Kelvin van der Linde et la Seat de Édouard Mondron.
    Mais à la fin du premier tour, la hiérarchie était déjà totalement modifiée. Édouard Mondron (SEAT Leon) débouche en tête de la chicane avec déjà quelques dizaines de mètres d’avance sur la Honda de Tom Coronel.
    « Aux Combes, les deux pilotes devant moi ont loupé leur freinage et sont partis en travers », raconte Édouard. « J’en ai profité pour les passer et à l’entrée du double gauche, je me suis retrouvé dans le sillage de l’Opel. J’ai fait quelque chose que je n’avais jamais fait: je l’ai passé en faisant l’extérieur… C’est fou ! C’était fantastique ! »
    Dès lors, la course en tête entre en monotonie et on ne voit pas trop bien comment la victoire peut échapper à la SEAT grise. Malgré une réduction progressive de l’écart, Coronel ne peut faire la jonction.
    Mais il y en un en piste qui fait le spectacle. Van Der Linde exploite à merveille la nouvelle RS3 LMS du ComToYou et revient petit aux avant-postes et après s’être offert le scalp de la Honda Coronel, il revient sur Mondron. Après les estocades, il placera une attaque qui le mettra en tête juste avant la mi-course.
    La grosse déception des premiers tours est pour Homola qui ne repasse que 6ème à la fin du 1er tour, avant de devoir se mettre sur le côté deux tours durant puis de repartir bon dernier.
    Entrée en matière tout aussi difficile pour la SEAT du RACB National Team puisque De Jonghe était ralenti par une crevaison au point de s’arrêter juste après le virage de la Source. Il y restera longtemps car après une aide extérieure, changement de roue avant droite, et être rentrer à son box via le paddock, la SEAT aux couleurs nationales repartait en course pour être finalement et logiquement déclassée. En difficulté depuis le début des pré-tests, ils auront au moins fait du roulage complémentaire afin de comprendre ce qui ne va pas.
    Derrière, le peloton s’étire mais, c’est chaud aussi entre l’autre RS3 LMS de Mika Morien (Bas Koeten Racing) et la VW Golf pilotée par le jeune Giacomo Altoè (16 ans) qui prend ses marques et repères sans se brûler les neurones.
    Course d’une heure, le changement de pilote est obligatoire à mi-course. Avec un Stefano Comini en tête et nanti d’une bonne avance de 50 m, on le voit déjà filer vers la victoire.
    Eh bien non !
    Que du contraire car d’abord victime de sa fougue à retarder ses freinages, il perd près de la moitié de son avance en sortant très large au virage de la Source. Un soucis récurant sur les freins fait qu’il voit son avance fondre comme neige au soleil et la SEAT de Mondron grossir dans les rétros.
    Mais un soucis de passage de rapports (de 2 en 3) a handicapé de plus en plus le Suisse et il va devoir cder face aux attaques de Mondron. Celui-ci trouve l’ouverture et s’en va…
    Mais pas seul ! Car dans le même temps, Lémeret est revenu lui aussi au contact des hommes de tête.
    Et alors que Comini ne cesse de descendre au classement, il finira 4ème, le duel entre Mondron et Lémeret est engagé pour les 4 derniers tours. Mettant son jeune homologue sous pression, le pilote Honda ne trouve cependant pas l’ouverture.
    Usant l’un et l’autre de trajectoire très différente au virage de la Source, le mano à mano est tout simlement splendide. Dire que tout cela se dispute devant 100 spectateurs à peine. Quel dommage !
    Finalement, sortant côte à côte de la Source, c’est finalement Lémeret qui surgit au sommet du Raidillon en tête.
    En fait, il n’y a rien de final tant que la ligne n’est pas franchie et l’homme de tête se fait surprendre par un Mondron très incisif et qui réplique immédiatement. Bien lui en a pris car il arrivera à contrer toutes les tentatives de Lémeret et de passer sous le drapeau à damier avec une demi seconde de boni !
    « J’ai sans doute commis un excès de confiance », admettait Stéphane Lémeret à l’arrivée. « Une fois que j’ai eu passé Guillaume, je pensais la victoire acquise. Je ne m’attendais pas à ce qu’il réplique aussi vite. Ensuite, il a bien résisté. Ce fut une belle course. »
    Honda qui peut cependant se montrer rassuré pour la suite puisque Benjamin Lessennes a fini par prendre l’ascendant sur un Comini, il est vrai, en difficulté et d’assurer ainsi la 3ème marche de ce premier podium 2017.
    Le pilote du ComToYou aura eu fort à faire durant son relais et il sauve la 4ème place de toute justesse face à la VW Golf de Maxime Potty et Matthieu Detry pour une demi seconde également !
    Beaucoup plus loin, à plus de 27s de celle-ci, on trouve la Peugeot 308 de Comte et Abbring. Le pistard sera moins brusque que le rallyman, ce qui lui permettra de surprendre Romain De Leval sur la VW Galf dans les denriers tours, gain de la 6ème place à la clé.
    Sur leur VW Golf, les courses de Pierre-Yves Corthals-Armand Fumal et Rob Huff-Jean Karl Vernay ont été presque anodines. Ils sont même devancés par la paire Morien / Van Oord au volant de leur Audi RS3 LMS.
    Fred Caprasse partira en pole position de la première Sprint Race (départ à 10h30) devant Jean-Karl Vernay, Benjamin Lessennes, Stéphane Lémeret et Stefano Comini.
    Après deux courses de 20 minutes successives avec deux départs arrêtés, on retrouvera le peloton sur la grille du troisième Sprint en fin d’après-midi (à 16h50) avec en première ligne Mat’o Homola et Sheldon Van der Linde, devant Tom Coronel, Maxime Potty et Édouard Mondron. Là aussi, les deux courses de 20 minutes se suivront directement. De quoi garantir un maximum de spectacle pour les amateurs de courses pour voitures de tourisme ! (photos P Hayot ©2017 auto-center.be)


    Résultat Qualifying Race (11 classés)
    Pos
    Équipage
    Véhicule
    Cat
    temps
    Écart 1er
    Écart pré
    Pts
    15Mondron E / Mondron GSEAT Leon TCRTCR01:01:26.359-0-025
    21Lemeret / CoronelHonda Civic TCRTCR01:01:26.8650.5060.50618
    32Lessennes / GuibbertHonda Civic TCRTCR01:01:35.4369.0778.57115
    412Comini / Van Der LindeAudi RS3 LMSTCR01:01:41.46415.1056.02812
    552Potty / DetryVW Golf TCRTCR01:01:41.97015.6110.50610
    68Comte / AbbringPeugeot 308 CupTCR01:02:09.36543.00627.3958
    74De Leval / AltoeVW Golf TCRTCR01:02:10.89944.5401.5346
    866Morien / Van OordAudi RS3 LMSTCR01:02:16.99450.6356.0954
    920Corthals / FumalVW Golf TCRTCR01:02:25.75559.3968.7612
    1025Vernay / HuffVW Golf TCRTCR01:03:06.0262 trs2 trs1
    1121Homola / CaprasseOpel Astra TCRTCR01:01:46.0264 trs2 trs0

    , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • Benjamin Lessennes, Champion du TCR Benelux !
    Team info – 6.6 Assen – Formido Final Races – Le suspense aura duré jusqu’à la toute dernière course...
  • TCR Benelux – Benjamin Lessennes : « Deux victoires qui valent cher ! »
    5.6 Mettet – En étant Namurois, Benjamin Lessennes évoluait pratiquement à domicile ce week-end à Mettet dans le cadre...
  • TCR Benelux – 19/1000 de seconde… C’est ça !
    5.6 Mettet – Lors du Sprint 4, la victoire est revenue à Benjamin Lessennes et si les courses ont...
  • TCR Benelux – Benjamin Lessennes prend la tête du championnat !
    Team info – Au soir de la deuxième épreuve du TCR Benelux, à Zandvoort, Benjamin Lessennes avait déclaré qu’il...
  • Les commentaires sont fermés.