WRC 4.14 – Neuville le rescapé !


  • Publié le dimanche,31 mars , 2019 á 3:42 | Dans la catégorie : Actualités, Citroën, Ford, Hors-frontières, Hyundai, Rallye, Škoda, Sport, Toyota, WRC

    Par Patrick Hayot

  • wrc_banner_4.14_fra_19032913500000001

    Rallye de France – Tour de Corse – Jour 3 – Pour la troisième fois, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul inscrivent au plus haut leur nom puisqu’ils décrochent une victoire presque improbable au terme d’un 62ème Tour de Corse de folie !
    En effet, si l’équipage de la Hyundai i20 Coupé #11 a été constamment dans le top 3 de l’épreuve, on ne peut pas dire que ce fût de tout repos malgré tout.
    Se battant pour les avant-postes, il devait composer, comme tous les autres participants, avec une voiture au comportement « hiératique ».
    Alternant le bon, le très bon, l’excellence avec la sensation très désagréable où vous perdez tous vos repères d’un seul coup, on voyait, en conséquence des « perfs » du vendredi un certain Ott Tänak se diriger vers une victoire amplement méritée. Pourtant, la réplique la plus constante  est venue de Elfyn Evans qui, au volant de sa Ford Fiesta WRC du M-Sport, ne cessait de décrocher les meilleurs temps en spéciales, mais sans pouvoir pour autant combler le retard accumulé face au pilote Toyota.
    Et ce duo était rapidement devenu trio avec un Thierry Neuville tout aussi combatif et que ne pouvait que mettre la pression sur le tandem devant lui.
    Mais un premier fait de course allait sourire au Belge puisque Tänak était victime d’une crevaison dans l’avant-dernière spéciale du samedi et d’y laisser près de 3 minutes après un arrêt obligatoire pour changer la roue.
    Jetant toutes ses forces dans la longue spéciale de Castagniccia et ses 42 km, le Belge y signait un chrono des grands jours et collant 16s à Evans, de rentrer hier soir en tête de cette 4ème manche du championnat du monde avec un boni de 4,5s. Peu, mais en théorie suffisant.
    Avec deux spéciales au menu ce dimanche, la messe semblait même dite !
    Semblait car dès la première, ce fut un coup de tonnerre de voir le pilote Hyundai se faire coller à son tour 16s… par Evans !
    Sans véritable explication, Neuville ne pouvait que constater les « dégâts » suite à, une fois encore, un comportement incohérent de sa monture.
    C’était donc mal, très mal parti pour notre compatriote d’autant que pendant ce temps, le duel entre son équipier Sordo et son rival Ogier avait justement tourné à l’avantage de ce dernier !
    C’est dire si la dernière spéciale, la « Power Stage » qui permet en plus de comptabiliser des points bonus pour les 5 premiers de celle-ci, l’ambiance était tendue et l’issue incertaine.
    À la limte explosive car, afin de lui donner encore plus de suspense, le départ se donne, pour les 12 premiers, dans l’ordre inverse de leur classement. Du coup, c’était à Neuville de faire le show et de subir la pression de Evans.
    Mais il est dit aussi que, ce que Ogier a eu bien des fois durant ses campagnes victorieuses, la chance du champion serait avec lui.
    Et c’est, fort malheureusement, son rival qui va la lui donner sur un plateau.
    En effet, au première tiers de la spéciale de Calvi, le pilote Ford ressentait une drôle de sensation dans le volant. Le Britannique n’eut même pas à s’arrêter pour comprendre qu’une crevaison venait de se produire à l’avant droit !
    C’est en se « traînant rapidement » que le pilote Ford ramenait sa Fiesta allégée de son aile et de son pneu finalement laminés l’un et l’autre à l’arrivée. Au bilan, il perdait près de 1min30, mais surtout la victoire et même la seconde place qui revient finalement à… Sébastien Ogier !
    Plus cantonné au rôle de figurant, le Français « sauve » de précieux points pour la suite du championnat puisque Neuville, malgré les 25 points de la gagne et les 2 points de cette Power Stage, n’a pu « que » combler son retard au championnat. Le Belge a juste la satisfaction d’être le rescapé d’un podium qui se dessinait dès venrddi et ainsi de reprendre la tête du championnat avec 2 unités d’avance sur le Français et 9 sur Tänak.
    Bedoret et de Mevius dans le Top 20 !
    Du côté des belges en WRC 2, Bedoret a confirmé tout au long de son week-end ses capacités et aptitudes. Signant régulièrement des temps dans le top 25 vendredi, voire le top 20  le samedi et ce matin, il termine à une très belle 17ème place du général, assortie de la 6ème en WRC 2. Pas mal pour une première !
    Pour Guillaume de Mevius, on ne se doute pas que le résultat aurait pu être meilleur. Malheureusement, il connaissait d’emblée un crevaison, passait son vendredi à revenir aux avant-postes avant de connaître des soucis moteur. Ce qui l’handicapera encore plus samedi. Il ne cessera d’y croire et de clore sa participation par une 19ème place au général et la 7ème, juste derrière Bedoret, en WRC 2.
    Après l’asphalte, c’est la terre d’Argentine que vont retrouver les pilotes du WRC. Rendez-vous est prit fin du mois (25 au 28 avril)
    Source WRC


    Photos ©2019 Red Bull Content / Hyundai Motorsport / Citroën @Word / M-Sport
    Résultat Top 20
    Pos
    Pilote
     
     
    Diff préc
    Diff 1er
    111Neuville Thierry - Gilsoul NicolasHyundai i20 Coupe WRCRC1
    21Ogier Sébastien - Ingrassia JulienCitroën C3 WRCRC1+40.3+40.3
    333Evans Elfyn - Martin ScottFord Fiesta WRCRC1+26.3+1:06.6
    46Sordo Dani - Del Barrio CarlosHyundai i20 Coupe WRCRC1+11.8+1:18.4
    53Suninen Teemu - Salminen MarkoFord Fiesta WRCRC1+6.2+1:24.6
    68Tänak Ott - Järveoja MartinToyota Yaris WRCRC1+15.4+1:40.0
    74Lappi Esapekka - Ferm JanneCitroën C3 WRCRC1+29.1+2:09.1
    819Loeb Sébastien - Elena DanielHyundai i20 Coupe WRCRC1+1:30.1+3:39.2
    95Meeke Kris - Marshall SebastianToyota Yaris WRCRC1+1:27.1+5:06.3
    1010Latvala Jari-Matti - Anttila MiikkaToyota Yaris WRCRC1+1:38.3+6:44.6
    1138Andolfi Fabio - Scattolin SimoneŠkoda Fabia R5RC2+4:25.0+11:09.6
    1228Gryazin Nikolay - Fedorov YaroslavŠkoda Fabia R5RC2+3.9+11:13.5
    1335Kajetanowicz K. - Szczepaniak M.Volkswagen Polo GTI R5RC2+2:49.4+14:02.9
    1431Katsuta Takamoto - Barritt DanielFord Fiesta R5RC2+58.6+15:01.5
    1526Yates Rhys - Morgan JamesŠkoda Fabia R5RC2+6.6+15:08.1
    1649Capanaccia Olivier - Piazza F.Škoda Fabia R5RC2+3:41.2+18:49.3
    1739Bedoret Sébastien - Walbrecq T.Škoda Fabia R5RC2+1:23.2+20:12.5
    1854Guigou Emmanuel - Coria AlexandreRenault Clio RS R3TRC3+6:31.7+26:44.2
    1929de Mevius Guillaume - Wydaeghe M.Citroën C3 R5RC2+1:41.6+28:25.8
    2081Tannert Julius - Heigl JürgenFord Fiesta MK8 R2TRC4+25.2+28:51.0

    , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

    La rédaction vous propose...

  • WRC Rallye Monte-Carlo – Meeke… pour se donner des envies
    WRC 1.14 – Shakedown – Avec ses 3.350 m, on ne peut pas vraiment dire que cet « échauffement » soit...
  • Legend Boucles – Hirvonen et Neuville au sommet d’un somptueuse affiche
    Legend – Douze mois après le premier succès d’un équipage étranger, avec les Français Bryan Bouffier et Jean-Luc Alnet,...
  • BMA et… THX Racing attendent leur Polo R5
    Teams info – Bonne nouvelle annoncée par Volkswagen Motorsport qui va fournir, après sélection, ses premières Polo R5 notamment...
  • ASAF – Fin des journées tests ? Réglementation en vue…
    Projet – De plus en plus populaire, les « essais » privés sont devenus pour certains de véritables attractions et donc...
  • Les commentaires sont fermés.